Archives pour la catégorie Newsletters

Newsletters – Nos super lettres rédigées avec amour, tendresse et humour par Virginie. Rarement courtes mais toujours passionnées ! Abonnez-vous !

Au Temps Buller, c’est demain !

Bonjour à toutes et à tous,

Vos libraires vous adressent un tout petit courrier pour vous rappeler que le Festival de Bande Dessinée AU TEMPS BULLER c’est demain samedi 17 février de 10h à 18h !

Nous vous rappelons rapidement le programme de la journée :

  • 10h – 10h30 : Petit moment privilégié autour d’un café à partager avec Winoc, Alex W. Inker, Gaël Henry et Nicolas Delestret,
  • 11h – 13h : Arrivée d’Héloïse Chochois et Lucas Harari. Premier défi dessiné autour d’une fresque collaborative improvisée. Dédicaces et questions en tous sens.
  • 13h – 14h30 : Les artistes reprennent des forces en coulisses.
  • 14h30 – 16h : Liberté, créativité et talent pour des défis dessinés en cascade, par équipe, en parallèle, en impro, en solo ou tous ensemble.
  • 16h : Les auteurs annoncent les résultats du concours (il est encore temps de participer) et offrent de beaux cadeaux aux gagnants !
  • 16h – 18h : Des carnets de croquis, des photos, encore des dédicaces et tous vos souhaits pour finir la journée en beauté.

Patience, encore un dodo et nous bullons tous ensemble !

A demain !

Vos libraires de caractère,

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Mara, Sarah, Alice et Apple

[Lettre] Au Temps Buller le 17 février !

Bonjour à toutes et à tous,

Depuis plusieurs mois nous préparons cet événement, depuis quelques semaines nous cogitons pour que la journée soit réussie, depuis quelques jours la tension et l’impatience montent et vos libraires se disent qu’ils sont fous, et dans une semaine, nous y sommes !

Le Festival de Bande Dessinée de votre librairie s’appelle AU TEMPS BULLER, il se joue durant une journée exceptionnelle à noter partout, à crier sur tous les toits et à partager avec tous vos amis. AU TEMPS BULLER c’est le samedi 17 février de 10h à 18h et il ne faut pas laisser passer ça !

Nous vous avions déjà dévoilé la liste de nos invités mais nous ne résistons pas au plaisir de vous les présenter à nouveau !

Honneur aux filles avec Héloïse CHOCHOIS : elle est jeune, elle a un talent fou, le dessin scientifique c’est son dada. Sa BD « La Fabrique des corps : des premières prothèses à l’humain augmenté » est parue chez Delcourt et elle est bluffante !

Les géniales éditions Sarbacane nous gâtent follement et nous confient ceux qui étaient sous les projecteurs du festival d’Angoulême :

Alex W. INKER qui confirme son talent avec le magnifique Panama Al Brown,

Lucas HARARI qui nous offre L’aimant, une première BD, coup de maître très remarquée,

Gaël HENRY qui a publié Jacques Damour et Alexandre Jacob, deux BD historiques très élégantes et très réussies.

Nous accueillerons également Nicolas DELESTRET auteur d’un excellent road-trip entre amis de tous horizons. Caustique et touchant, Adieu Monde Cruel ! est publié chez Grand Angle.

Enfin terminons cette liste d’invités exceptionnels avec le très talentueux WINOC que l’on ne présente plus et qui après le succès de son album Le Postello revient avec Gran Café Tortoni, sa dernière BD parue depuis quelques jours chez Grand Angle et qui vous fera intensément vibrer au rythme du tango.

Nous avions donc lancé ces six invitations en nous disant que nous étions un peu trop optimistes mais les six auteurs ont accepté avec enthousiasme de venir s’installer chez vos libraires de caractère le temps d’une journée. Alors autant vous dire qu’il fallait concocter un petit programme à la hauteur de nos invités et de vous tous, nos fidèles amateurs de BD, nos bédéphiles novices, nos grands curieux !

Voici donc les grandes lignes d’une journée au cours de laquelle les maîtres mots restent avant tout : simplicité, convivialité, plaisir, détente, découverte, rires et complicité, bref vous nous connaissez un peu depuis tout ce temps.

Alors les voici, les voilà, les temps forts du programme pour BULLER avec nous :

10h – 10h30 : Pour lancer la journée, vos libraires vous offrent un café (d’accord, un jus d’orange ce sera possible aussi) à partager avec Winoc, Alex W. Inker, Gaël Henry et Nicolas Delestret. Petit moment privilégié pour échanger tranquillement avant que la foule ne se jette sur les artistes.

11h : Arrivée attendue et applaudie d’Héloïse Chochois et Lucas Harari en provenance de la capitale ! C’est parti pour un premier défi dessiné à six autour d’une fresque collaborative improvisée. Suivront présentations, dédicaces, questions en tous sens ou en toute confidentialité.

13h – 14h30 : Vos héros bédéistes reprennent des forces en coulisses.

14h30 : Des défis dessinés en cascade, par équipe, en parallèle, en impro, en solo ou tous ensemble ! Liberté, créativité et talent se conjuguent sous vos yeux ébahis entre rires et dédicaces.

16h : Des carnets de croquis dévoilés, des photos à prendre, encore des dédicaces à s’offrir et tout ce que vous voulez pour finir la journée en beauté !

Vos libraires vous promettaient ce moment depuis longtemps, il sera incroyable et inédit ! Et en réfléchissant nous nous sommes dit que ce serait encore mieux si vous participiez à l’événement en vous prenant vous aussi pour un auteur de BD.

Et comme avec nous tout est possible, nous lançons donc un petit concours « Au Temps Buller » pour pimenter encore un peu la journée. Vous trouverez ci-dessous 6 cases issues des albums de chacun de nos invités. Le but du jeu est de créer votre propre planche de BD sur la base de ces 6 cases. La contrainte est simple : liberté et créativité. Vous pouvez utiliser toutes les cases, seulement quelques une ou même en ajouter, vous pouvez inventer du texte, des dialogues, vous pouvez découper, coller, mélanger, colorier. Il ne vous reste qu’à imprimer le document joint ou à le récupérer à la librairie pour réaliser votre œuvre que vous pourrez nous déposer dès aujourd’hui et jusqu’au 17 février à 13h.

Le grand conseil réunissant nos invités désignera les heureux gagnants de ce concours « Au Temps Buller »  et la proclamation des résultats aura lieu à 16h ! Seront en jeu les BD des trois auteurs de chez Sarbacane et d’autres surprises que vos libraires connaissent déjà et qu’ils aimeraient bien gagner…

C’est sur ces mots et ces surprises que s’achève notre courrier. Nous espérons que vous serez très nombreux à venir buller avec nous le 17 février autour de nos six talentueux invités !

Venez les rencontrer, les découvrir, les revoir. Venez les féliciter, les défier, les encourager. Participez au concours, amusez-vous, faites-vous plaisir. Cette journée est la vôtre et pour une fois que nous pouvons buller tous ensemble dans ce monde de fous, ce serait dommage de ne pas saisir l’occasion !

Vos libraires qui ont dans les bulles plein la tête !

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Mara, Sarah, Alice et Apple

Un petit exemple réalisé par Rémy. Apparemment il a très envie de participer au concours :

*Cases issues des albums (dans l’ordre) : Jacques Damour de Gaël Henry, Panama Al Brown d’Alex W. Inker, L’Aimant de Lucas Harari, La Fabrique des Corps d’Héloïse Chochois, Adieu Monde Cruel ! de Nicolas Delestret et Gran Café Tortoni de Winoc.

[Lettre] Au Temps commencer l’année ensemble…

Bonjour à toutes et à tous,

Il est encore temps pour vos libraires de caractère de vous présenter leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Nous vous souhaitons surtout et avant tout d’être en pleine forme pour pouvoir profiter pleinement et sereinement de tout ce que vous promet 2018. De notre côté nous ferons d’une citation d’Oscar Wilde notre devise : « les folies sont les seules choses que l’on ne regrette jamais ». Nous sommes convaincus que vous nous suivrez dans ces nouvelles folles aventures simplement parce que vous êtes fantastiques et passionnés et que nous pouvons compter sur votre présence à chacun de nos pas. Nous profitons d’ailleurs de ces quelques lignes pour vous remercier aussi puissamment que possible pour votre fidélité, votre gentillesse, vos conseils, vos félicitations et vos encouragements. Vous nous donnez chaque jour l’énergie de continuer notre travail, la confiance de nous lancer de nouveaux défis et l’irrésistible envie de vous choyer et vous surprendre toujours plus. Alors c’est promis, en 2018 nous prendrons soin de vous autant que vous prenez soin de nous et cela promet de très beaux moments ! Mais inutile d’attendre plus longtemps pour lancer les festivités…

Demain, samedi 20 janvier de 10h à 12h, nous recevons le jeune auteur lambersartois, Adrien Pauchet, qui viendra présenter Pills Nation son premier roman. Cette rencontre aura lieu en la présence exceptionnelle de son éditeur « Aux Forges de Vulcain » qui vous parlera de ce roman fulgurant. Pills Nation c’est une enquête effrénée et angoissante dans le Paris actuel qui étouffe et s’effondre sous un soleil de plomb. Tandis que la mortalité incontrôlée augmente, une drogue miracle fait son apparition. Réel espoir ou douloureuse machination ? C’est en lisant Pills Nation que vous le saurez et c’est en venant demain matin que vous pourrez discuter librement avec l’auteur et l’éditeur de ce roman.

Autre invitation que nous vous proposons avec toujours le même enthousiasme en cette période : une plongée dans la littérature asiatique en collaboration avec les éditions Picquier. Cette mise en avant commence dès le samedi 27 janvier avec comme chaque année une magnifique estampe offerte pour l’achat de deux livres de la sélection qui comprendra des romans mais aussi de beaux albums jeunesse. Elle se poursuivra durant deux semaines pour se terminer magistralement le samedi 10 février en présence du Maître de conférence Toshio Takemoto. Il proposera à 16h une initiation à la littérature japonaise. Afin d’organiser au mieux ce moment, nous procédons par inscription. Vous pouvez vous inscrire par retour de mail ou par téléphone.

Enfin avant de refermer cette page, il est temps de vous annoncer un événement complètement fou pour nous comme pour vous. « Au Temps Buller » est son nom, la BD est son univers, 6 est le nombre de ses invités exceptionnels, le 17 février est la date à marquer d’une énorme croix sur votre calendrier ! Que vous soyez passionnés de BD, amateurs ou totalement novices, vous allez aimer cette journée ! Après le festival d’Angoulême, le monde de la BD prend ses quartiers chez vos libraires préférés, c’est fou non ? Nous sommes en train de concocter un petit programme riche en dessins, en défis et en délires que nous vous dévoilerons très prochainement… Vos libraires ne vont donc pas trop buller jusqu’au 17 février pour que cette journée soit une des plus belles de l’année !

Commencer 2018 en bullant, c’est une première belle folie que personne ne regrettera c’est certain !

A très bientôt et n’oubliez pas la croix dans le calendrier avant de reprendre une activité normale.

Vos libraires pleins d’idées pour cette nouvelle année,

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Mara (qui se sent bien chez nous depuis 2 mois déjà), Sarah (qui poursuit sa Licence Pro) et Alice (qui a de nouveau rejoint l’équipe pour 4 mois le temps de clôturer son Master en Littérature Jeunesse) et Apple bien entendu .

Post Scriptum : Nous travaillons actuellement à la préparation d’un programme destiné aux enfants des écoles maternelles et primaires, des collèges et lycées pour la rentrée 2018 avec des rencontres, des concours, des surprises… Si vous êtes professeur, documentaliste ou si vous travaillez en lien avec des enfants ou des adolescents, vous pouvez nous faire part de votre intérêt et nous transmettre vos coordonnées par retour de mail en précisant le nom de votre établissement ou de votre structure. Nous vous tiendrons tous informés de l’avancée des projets et promis, cela devrait être très chouette !

[Lettre] Au Temps rêver avec Timothée de Fombelle en attendant Noël…

Bonjour à toutes et à tous,

Nous vous avions promis un dernier courrier pour 2017, le voici !

Il commence sérieusement avec un point d’actualité qui nous touche directement et dont vous avez peut-être entendu parler. Il concerne un amendement visant les modalités d’attribution du Label LIR qui menacerait directement les librairies indépendantes. Nous avons hésité à vous parler de ce projet dans ce courrier mais nous sommes inquiets. Nous n’avons généralement pas trop peur de prendre des risques et nous avons plutôt tendance à rire de presque tout mais ce projet fragiliserait vraiment les librairies indépendantes comme la nôtre. Nous vous transmettons un lien que vous pouvez suivre pour nous soutenir si vous le souhaitez : Pétition – l’Amendement du Label LIR.

Voilà, nous vous avons confié ce qui nous préoccupe en ce moment mais place maintenant à des moments plus doux et plus fous !

Depuis plusieurs semaines nous vous parlons de la venue exceptionnelle de Timothée de Fombelle et c’est enfin ce samedi qu’aura lieu la rencontre tant attendue avec cet écrivain à l’univers si enchanteur et si délicat. Il a souhaité vous rencontrer tout simplement entre 10h et 13h en se tenant à disposition des inconditionnels, des petits et grands curieux et de tous ceux qui voudraient discuter avec lui comme on discuterait avec un ami. C’est lui qui a donné vie à Tobie Lolness, ce jeune garçon qui mesure moins de deux millimètres et vit dans un arbre avec tous ses semblables. C’est aussi de la plume de Timothée de Fombelle qu’est né le personnage de Vango et le roman éponyme également classé en littérature jeunesse. Mais il n’y pas d’âge pour entrer dans l’univers de Timothée de Fombelle, il faut juste se laisser faire. Timothée de Fombelle semble toujours à la lisière de l’enfance et du monde des adultes. Et comme pour tenter de concilier les deux, il a écrit son premier roman en « littérature adulte ». Il est paru cet automne aux très belles éditions de L’Iconoclaste. Neverland est son titre, pays imaginaire peut en être la traduction. Timothée de Fombelle part « en chasse de l’enfance, il a décidé de la capturer entière et vivante ». Dans Neverland, les doux souvenirs de l’enfance affleurent et se livrent avec beaucoup de poésie et de délicatesse. Émotions, sourires aussi, souvenirs surtout et par-dessus tout l’irrésistible envie de prolonger cet état de l’enfance retrouvée, cette incroyable capacité à imaginer et à rêver parce que vu du coté des adultes, il n’est pas toujours facile d’être grand ou de faire semblant d’être grand. Souvenez-vous de ces moments où sur la banquette arrière de la voiture, vous faisiez semblant de dormir espérant qu’un adulte vous porte et vous dépose dans votre lit. Souvenez-vous de ces escaliers de grenier, de ces boites remplies de mille photos, de ces tiroirs à trésors, de ces cabanes de bric et de broc refuges douillets et prometteurs.

Il y a du Peter Pan dans Timothée de Fombelle qui se plaît à dire qu’il ne renoncera jamais à l’imaginaire et qu’il veut simplement « faire grandir en lui l’enfant et le garder vivant ».

Au-delà de ce très beau texte ainsi confié par Timothée de Fombelle à son lecteur, Neverland offre aussi un précieux éclairage sur ses romans classés en littérature jeunesse et l’on mesure dès lors combien cette frontière peut être nuancée pour tous les adultes qui souhaiteraient s’y plonger.

Une fois Neverland refermé, c’est un immense monde des possibles qui s’ouvre à nous. Peut-être parce que ce sont nos rêves d’enfant qui nous donnent la force de grandir et de voir la vie autrement, par le prisme de l’enfance, encore mieux avec des yeux d’enfant et avec cette capacité d’imaginer sans borne et de ne retenir que l’infime bonheur quand il existe.

Timothée de Fombelle a quelque chose du gardien de nos rêves d’enfants et il nous donne à chaque page l’envie d’y croire un peu plus. Suivons-le. Ne nous privons pas.

Et pour parfaire ces délicieux moments, nous vous suggérons de découvrir ou de redécouvrir le magnifique conte musical, Georgia, tous mes rêves chantent, écrit lui aussi par Timothée de Fombelle et publié chez Gallimard Jeunesse Musique. Une pléiade d’artistes chantent et racontent Georgia sur une mise en musique géniale de l’ensemble Contraste. Ce très beau projet est mené en soutien à l’association SOS Villages d’enfants. L’histoire de Georgia est belle et touchante. Elle parle des secrets de l’enfance parfois difficiles à porter, elle parle des rêves qui nous portent et nous transportent, de ces rêves auxquels on a cru si fort qu’ils se sont réalisés. Et quand d’autres y croient avec nous, c’est encore plus fort. Tous les personnages sont hauts en couleurs, ils sont de ceux qui aident à grandir et à dépasser les plus grandes peurs. Si vous ne connaissez pas Georgia, il faut la rencontrer. Vos libraires en sont fous, ils écoutent Georgia en boucle (demandez-leur, ils peuvent même vous faire écouter des extraits), ils chantent à la librairie, ils chantent et dansent à la maison avec leurs enfants et leurs chéri(e)s, ils se laissent porter ensemble par ce conte aux allures de comédie musicale. Ainsi entre Georgia, Neverland et les autres magnifiques pages de ses romans remplis d’imaginaire, Timothée de Fombelle comble et enchante petits et grands, il nous aide à retrouver un peu de l’enfant que l’on était et nous fait croire en nos rêves… Que demander de plus à l’approche de Noël ?

Oui, Noël c’est dans quelques jours mais tout va bien se passer, nous sommes là ! Rien qu’avec Timothée de Fombelle, nous vous glissons des idées pour toute la famille… Et comme nous l’avons déjà dit, la librairie ouvre ses portes tous les jours jusqu’au 24 décembre : dimanche 17 de 10h à 13h, lundi 18 de 13h30 à 19h, de mardi 19 au vendredi 22 de 9h à 12h30 et de 13h30 à 19h, samedi 23 de 9h à 19h sans interruption et enfin dimanche 24 décembre de 10h à 16h. La librairie reprend ses horaires normaux à compter du 26 décembre (du mardi au vendredi de 9h à 12h30 – 13h30 à 19h et en continu le samedi de 9h à 19h) mais toute l’équipe s’offrira une pause le 2 janvier.

Avant de clore ce tout petit courrier, nous vous rappelons que l’Opération boites à chaussures se termine le mercredi 20 décembre afin que les bénévoles puissent organiser la distribution des cadeaux. Au-delà de cette date nous ne pourrons malheureusement plus accepter vos colis. Vous êtes déjà très nombreux à nous avoir confié vos jolies boîtes, nous savions que nous pouvions compter sur vous et nous vous remercions du fond du cœur.

Il nous reste à vous souhaiter à toutes et à tous un beau Noël tout doux et tout blanc comme dans les rêves d’enfants et si vous vous sentez un peu seul ou si vous préférez un Noël un peu fou, passez nous voir, on vous fera un bisou !

Vos libraires de caractère préférés du monde entier,

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Mara, Sarah et Apple

[Lettre] Au Temps découvrir des polars et se raconter des histoires (au coin du feu)…

Au Temps rencontrer Elena Piacentini et Maxime Gillio

Bonjour à toutes et à tous,

Vous commencez ici la lecture de l’avant dernier courrier de l’année mais nous vous en promettons d’autres en 2018, moins nombreux, c’est promis même si nous avons déjà quelques petites idées qui devraient vous plaire…

Commençons tout de suite avec la venue annoncée et attendue du duo polar de choc de ce mois de décembre : Elena Piacentini et Maxime Gillio, deux plumes montantes du polar, seront à la librairie ce samedi 9 décembre à partir de 15h30. Si nous nous remémorons les conversations menées avec notre duo d’invités pour préparer ce moment, nous pouvons vous promettre une rencontre haute en couleurs ! Ni l’un ni l’autre n’a sa langue dans sa poche et aucun des deux n’a froid aux yeux. Et cerise sur le gâteau, ces deux- là se connaissent très bien et s’apprécient énormément. C’est bien pour cette raison que nous avons patienté pour les accueillir ensemble et vous ne serez pas déçus ! Elena Piacentini viendra munie de ses polars magistralement menés et soutenus par une plume que d’aucuns comparent déjà à celle de Fred Vargas, excusez du peu… Après Un Corse à Lille ou l’excellent Aux Vents mauvais que Mikaël se plaît à conseiller, vous pourrez vous laisser embarquer par l’intrigue du tout dernier Comme de longs échos paru chez Fleuve Noir.

Si vous êtes lecteur de polar et si vous aimez être tenu en haleine jusqu’à la dernière page d’un roman, vous allez trouver vos nouveaux maîtres et Maxime Gillio n’est pas en reste. Il arrivera lui armé de ses polars parmi lesquels vous trouverez justement l’excellent Rouge Armé qui plonge le lecteur dans une enquête menée sur fond historique entre Allemagne de l’Est et Allemagne de l’Ouest. Les critiques sont unanimes, le roman est excellent. Et comme se plaît à dire le malicieux Maxime Gillio, c’est bientôt Noël et un bon polar avec une belle dédicace, c’est le cadeau parfait !

Mais Maxime Gillio ne s’arrête pas là et n’a pas fini de surprendre avec Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres, un livre qui fait passer du rire aux larmes en rassemblant des chroniques tendres ou révoltées et des billets d’humeurs qu’un père adresse à sa fille autiste. Ce père, c’est Maxime Gillio. Parti de témoignages écrits sans prétention sur une page Facebook intitulée Asperger mon amour, Maxime Gillio a accepté d’en faire un livre à condition que sa fille soit d’accord et qu’une partie des droits d’auteurs soit reversée à l’association Autilink, qui œuvre pour l’insertion professionnelle des autistes. Vous pouvez donc nous croire quand on vous dit que la rencontre de ce samedi sera haute en suspense, en joutes verbales et en émotions.

Place aux enfants maintenant et en regardant notre programme jusqu’à Noël, nous nous sommes dit qu’un Noël sans histoires racontées près de la cheminée de la librairie ce n’était pas très joyeux (oui, oui, il y a une cheminée à la librairie, certes un peu cachée par des livres mais bien présente…). Comme nous avons plus d’un tour dans notre sac et que nous sommes des petits lutins très efficaces, nous proposons à vos enfants deux séances de lecture à haute voix le mercredi 13 décembre à 16h ou à 17h. C’est l’incroyable et géniale conteuse Stéphanie de la Compagnie de marionnettes Lukta (http://www.lutka-marionnettes.com/ et https://www.facebook.com/Cie.Lutka.Marionnettes/) qui nous fait ce fantastique cadeau ! Nous vous conseillons d’inscrire vos chers petits à l’une ou l’autre séance afin de nous permettre d’organiser au mieux ces délicieux moments. Les inscriptions peuvent se faire directement à la librairie, par téléphone, par mail ou encore via notre page facebook en nous communiquant le nombre d’enfants, le créneau horaire et un numéro de portable en cas de besoin. Autant vous dire que toute l’équipe de la librairie s’est déjà inscrite, nous ne raterions les lectures enthousiasmantes de Stéphanie pour rien au monde et vous comprendrez vite pourquoi !

Nous arrivons à la fin de ce courrier et nous en profitons pour vous rappeler que nous sommes partenaires de l’opération solidaire Boîtes à chaussures et que vous pouvez nous déposer vos petits colis jusqu’au 20 décembre en suivant les consignes transmises par les bénévoles et que vous trouverez dans notre précédent message ou auprès de nous à la librairie.

Nous glissons encore quelques renseignements pratiques concernant tout d’abord d’éventuelles commandes que vous souhaiteriez passer pour vos cadeaux de fin d’année. Comme à chaque période de fêtes, nous n’avons pas la maîtrise des traîneaux ou des rennes de l’homme à la barbe blanche et nous ne pouvons pas promettre de délais de livraison précis. La prudence nous invite donc à vous conseiller de passer vos commandes auprès de nous auplus tard le jeudi 14 décembre.

Concernant les horaires d’ouverture, vos libraires vont engloutir des vitamines pour vous accueillir tous les jours à compter du mardi 12 décembre. En semaine la librairie sera ouverte aux horaires habituels de 9h à 12h30 et de 13h30 à 19h. Le dimanche 17/12 de 10h à 13h, le lundi 18/12 de 13h30 à 19h et dimanche 24 de 10h à 16h, ensuite nous partons enfiler nos habits de lumières pour fêter Noël et nous revenons sagement dès le mardi 26 à 9h. Pour ne rien vous cacher nous sommes en pleine cogitation pour vous mettre en fête la semaine de Noël et vous nous connaissez, nous n’avons pas peur de grand-chose…

Nous finissons vraiment ce message en vous rappelant encore une fois l’exceptionnelle venue de Timothée de Fombelle le samedi 16 décembre de 10h à 13h. Le père de Tobie Lolness, de Vango et du fantastique conte musical Georgia, Tous mes rêves chantent vous fera aussi découvrir le très beau Neverland. Ce roman est paru aux éditions de l’Iconoclaste en littérature adulte et prend les allures d’un délicat voyage au pays perdu de l’enfance. Nous vous reparlons de ce magnifique et sensible livre dans notre prochain et dernier courrier de l’année.

Mais avant cela, nous vous attendons samedi autour d’Elena Piacentini et Maxime Gillio !

A très bientôt,

Votre dévouée équipe de lutins pour un Noël de caractère,

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Mara, Sarah et Apple !

Au Temps raconter des histoires au coin du feu...

Au Temps rencontrer l'auteur de Tobie Lolness, Vango et Neverland

[Lettre] Au Temps se demander ce que vous auriez fait et ce que vous pouvez faire…

Au Temps rencontrer Alexis Ragougneau

Bonjour à toutes et à tous,

Le mois de décembre commence demain et pour nombre d’entre vous l’année ressemble aupassage d’un tourbillon. Ce douzième mois n’est pas connu pour être le plus calme, et si certains l’attendent avec impatience, d’autres le détestent vraiment. Nous allons faire en sorte que tout se passe le mieux possible. À la librairie non plus nous n’avons pas vu passer les semaines et nous avons l’impression de vous écrire tous les jours ! C’est un peu vrai direz-vous mais promis en janvier, nous vous embêterons beaucoup moins. Il faut dire que ces derniers temps les rendez-vous avec les écrivains se succèdent et il en ira ainsi jusqu’à Noël pour notre plus grand plaisir et pour le vôtre nous l’espérons.

Ainsi ce samedi 2 décembre, nous avons le privilège d’accueillir Alexis Ragougneau pour Niels, son dernier roman paru aux éditions Viviane Hamy. Il y a trois semaines, il était encore en lice pour le Prix Goncourt aux côtés notamment de Véronique Olmi, Alice Zeniter, Olivier Guez et du lauréat Eric Vuillard. Avec Niels, Alexis Ragougneau nous plonge dans l’atmosphère du Paris de l’après guerre. Si certains ont collaboré, d’autres ont résisté dès la première heure, et d’autres encore ne se diront résistants que dans les derniers instants du conflit. C’est dans ce contexte délétère où les masques tombent que Niels apprendra la mise en accusation de son ami. Unis par une forte amitié et par la même passion du théâtre, ils n’auront pourtant pas fait les mêmes choix. Niels n’aura alors de cesse de mener l’enquête pour comprendre les raisons du choix de son ami. La question inscrite sur le bandeau apposé par l’éditeur sur le roman prend alors tout son sens : « Et vous, qu’auriez-vous fait ? ». Niels est un roman percutant qui captivera les amateurs de polar historique et tous les lecteurs curieux de cette période sombre de l’histoire. Avec un amour du théâtre qui transparaît tout au long du texte, Alexis Ragougneau vous entraîne dans une histoire puissante, parfois dérangeante et augmentée d’un questionnement humain nécessaire. Mikaël et Rémy ont énormément aimé Niels et le recommandent avec un sérieux enthousiasme (oui, les libraires de caractère savent aussi être sérieux…). Niels est donc un roman à découvrir ou à offrir et si de surcroît Alexis Ragougneau y signe une petite dédicace, il peut prendre la fière allure d’un très beau cadeau sous le sapin. Rendez-vous donc ce samedi de 16h30 à 18h30 pour une rencontre brillante et prometteuse.

Et justement parce que votre librairie est avant tout un lieu de vie, de rencontres et de partage, et parce que tout le monde a droit à un cadeau à Noël, nous vous proposons cette année encore de participer à une action solidaire entre le 1er et le 20 décembre. C’est l’opération « Boîte à chaussures » que vous pourrez ainsi soutenir en partenariat avec les associations Action Froid, Abej Solidarité, Hope et HelpAsso qui œuvrent en faveur des sans-abris de la métropole lilloise. Le principe est simple : prenez une boîte à chaussures vide et remplissez-la de douceur, de bienveillance et d’un peu de bon sens pour aider les plus démunis. Vous pouvez par exemple y déposer des biscuits, des chocolats, des bonbons et d’autres denrées non périssables qui n’ont pas besoin d’être réchauffées et ne nécessitent pas d’ouvre-boîte. Vous pouvez aussi y ajouter des petits cadeaux utiles comme des gants, une écharpe, un bonnet, des chaussettes chaudes, une lampe de poche rechargeable manuellement ou encore un petit jeu de cartes ou un livre, ou tout autre petite attention qui fera plaisir. Seules deux exceptions vont d’elles-mêmes et ne pourront entrer dans les boites : ni alcool, ni couteau ou similaires. Une fois votre boîte bien garnie, n’hésitez pas à y ajouter un petit mot, un petite carte ou un dessin à l’attention de la personne qui recevra votre boîte. Il ne vous reste alors qu’à l’emballer avec un beau papier cadeau ! Idéalement le fond et le couvercle sont emballés séparément afin de permettre aux bénévoles d’ajuster au mieux la distribution des cadeaux. Si vous préférez fermer votre boîte, nous vous remercions d’indiquer si le destinataire est de préférence une femme, un homme ou un enfant. Les bénévoles nous ont cependant signalé que les demandes étaient plus criantes chez les hommes mais tous ont besoin de notre aide et d’un peu de réconfort… Toutes ces belles boîtes que vous pouvez déposer à la librairie dès maintenant seront récupérées par les associations partenaires afin d’organiser la distribution des cadeaux qui aura lieu au plus près du terrain dès le 22 décembre. Nous savons que nous pouvons compter sur vous ! Mille mercis pour eux !

Un dernière information concerne les horaires d’ouverture de la librairie. À compter du mardi 5 décembre, nous vous accueillons dès 13h30 l’après-midi du mardi au vendredi, les horaires du matin restent inchangés de 9h à 12h30 et le samedi la librairie reste ouverte sans interruption de 9h à 19h. Voici donc une demi heure supplémentaire par jour pour venir déambuler au milieu des effluves de papier et passer nous dire bonjour !

Cette nouvelle lettre touche à sa fin mais nous avons encore beaucoup de choses à vous raconter d’ici la fin de l’année. Nous parlerons polar avec Elena Piacentini et Maxime Gillio le samedi 9 décembre, nous raconterons des histoires de Noël aux enfants le mercredi 13et nous glisserons de la douceur de l’enfance à l’âge adulte en présence de Timothée de Fombelle le samedi 16 décembre… Nous vous l’avons déjà dit, nous osons vous le dire encore pour que vous ne passiez pas à côté de ces moments privilégiés et un peu hors du temps.

En attendant, nous espérons vivement vous croiser samedi autour d’Alexis Ragougneau qui saura vous parler de Niels bien mieux que nous !

À très vite,

Vos libraires de caractère qui préparent le traîneau, les rennes et les guirlandes sur un air de clochettes tintinnabulantes.

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Mara, Sarah et Apple

Au Temps rencontrer des auteurs de polar...Au Temps rencontrer l'auteur de Tobie Lolness, Vango et Neverland

[Lettre] Au Temps parler d’amour avec François Szabowski…

Au Temps rencontrer François Szabowski
Bonjour à toutes et à tous,

Eh oui, ce sont encore vos libraires qui vous écrivent ! Il faut dire qu’en cette fin d’année la librairie est un peu hyperactive et que nous avons beaucoup d’événements à partager avec vous. Comme certains l’ont peut-être remarqué, lu ou entendu, l’équipe s’est encore agrandie. Nous sommes effectivement très heureux d’accueillir Mara, adorable petite fée, véritable experte en littérature jeunesse. Ceux qui sont passés nous voir samedi dernier ont pu l’apercevoir et ont surtout pu constater un joyeux bazar et une légère effervescence autour des auteurs jeunesse venus nous rendre visite. Ils sont repartis charmés par des clients-lecteurs exceptionnels : Vous !

C’est maintenant au tour de la littérature adulte de prendre un peu de place. Commençons dès ce samedi 25 novembre avec la venue de 15h à 18h de l’auteur François Szabowski accompagné de la délicieuse Lucie de la maison d’édition « Le Tripode ». François Szabowski est l’auteur du fameux roman L’amour est une maladie ordinaire dont nous vous avons déjà parlé et qui est justement tout sauf ordinaire ! Il nous parle de ce moment où l’on tombe amoureux et où tout est incroyablement beau et idéal. Il parle aussi de cette peur de voir un jour pointer désillusions et déceptions. Qui n’a jamais ressenti cette peur de s’engager, de se perdre, cette envie de fuir, de disparaître ? C’est là que François Szabowski est très fort et nous offre un texte à la fois décalé, profond, drôle, inquiétant, subversif et jubilatoire. On aime son amoureux fou et on le déteste, il nous fait rire et nous fait horreur, il nous émeut et on l’excuse, il nous pousse à bout et on ne sait pas jusqu’où il est capable d’aller.

Nous vous proposons deux façons d’accueillir François Szabowski et son roman loufoque et intelligent. Tout d’abord, comme nous l’avions promis, vos libraires vous offrent une lecture passionnée à haute voix de deux extraits de L’amour est une maladie ordinaire. Pour tous ceux qui ont « osé » rater notre folle prestation à la Gare Saint-Sauveur, cette séance de rattrapage exceptionnelle aura lieu à 17h et durera une quinzaine de minutes, vous allez aimer !

Nous vous proposons ensuite un petit concours du surnom amoureux le plus gnangnan, vous savez ces petits mots qui pourraient presque suffire à vous faire fuir. Allez, nous nous connaissons suffisamment pour recueillir votre petite confidence, vous pouvez noter l’adorable surnom sur un simple papier (en forme de cœur ce serait parfait) et le déposer à la librairie dès aujourd’hui et jusqu’à samedi 17h. François Szabowski aura la lourde tâche de choisir ses cinq surnoms préférés. Les heureux gagnants repartiront avec un joli cadeau offert par Le Tripode parce que oui, cette rencontre est aussi l’occasion rêvée de découvrir ou de mieux connaître cette belle et surprenante maison d’édition.

Nous vous attendons donc ce samedi pour cette rencontre aux faux airs de thérapie de groupe autour de l’amour et avec de l’humour parce que amour et humour nous sauveront toujours de tout !

Un dernier mot pour vous annoncer les rencontres qui nous feront traverser le mois de décembre jusqu’à Noël. Le 2 décembre de 16h30 à 18h30, nous accueillons Alexis Ragougneau, auteur de Niels qui était encore en lice sur la dernière liste du Goncourt 2017. Le 9 décembre de 15h30 à 18h30, le polar sera mis à l’honneur avec la venue d’un duo immanquable : Elena Piacentini pour Aux vents mauvais et Comme de longs échos et Maxime Gillio pour Rouge Armé et La Fracture du Coxyde notamment. Enfin nous finirons l’année en douceur avec la venue exceptionnelle de Timothée de Fombelle (oui, c’est bien l’auteur de Tobie Lolness ou Vango en jeunesse !) le 16 décembre, il nous parlera de Neverland son premier roman adulte qu’il publie aux Editions de l’Iconoclaste.

En attendant ces réjouissances, la librairie va commencer à revêtir ses habits de fête pour la fin de l’année mais avant cela, place à l’amour avec François Szabowski et vos libraires chéris d’amour jusqu’au ciel !

A samedi !

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Mara, Sarah et Apple

Notre nouvelle recrue, Mara la Bonne Fée !


Notre nouvelle recrue, Mara la Bonne Fée !

[Lettre] Au Temps passer une folle journée jeunesse…

  • Jeudi 9 novembre à 20h : Soirée d’ouverture de Passions d’Automne, vos libraires à haute voix
  • Samedi 18 novembre : La folle journée jeunesse avec…
  • de 10h à 13h : rencontre tout en douceur avec Astrid Desbordes et Pauline Martin
  • de 15h à 18h : rencontre tout en papier avec Bernard Duisit

Bonjour à toutes et à tous,

Depuis notre dernier courrier, l’heure d’hiver a fait son retour et avec elle le brouillard matinal et la nuit qui tombe de plus en plus tôt. C’est donc installés bien au chaud que nous vous préparons un petit (enfin plutôt un grand) programme tout douillet. C’est parti pour une période intense et surprenante qui commence dès demain et qui, nous l’espérons, vous comblera jusqu’à la fin de l’année.

Petite mise en jambe avec comme chaque année la soirée Passions d’Automne organisée à la Gare Saint-Sauveur ce jeudi 9 novembre à 20h. Cette fois encore les libraires indépendants se mettent en scène pour lire à haute voix des extraits de la rentrée littéraire des éditeurs indépendants. Vos libraires de caractère ont choisi L’amour est une maladie ordinaire de François Szabowski aux Éditions Le Tripode. Un roman décalé, profond, drôle, angoissant, jubilatoire, détestable, amoureux et un moment de lecture tout sauf ordinaire ! Et comme nous sommes de gentils libraires, nous avons pensé à ceux qui ne pourront pas être présents à la Gare Saint-Sauveur et nous avons déjà prévu une belle séance de rattrapage à la librairie en présence de l’auteur et de son éditeur durant l’après-midi du samedi 25 novembre. Mais nous en reparlerons… Le rendez-vous est donc pris pour la soirée festive de demain soir. Et pour pouvoir attaquer la suite du programme et tenir le choc jusqu’à Noël, nous nous accordons une petite pause le 11 novembre. Alors oui, ce jour tombe un samedi, et oui nous avons hésité et puis nous avons parié sur votre compréhension et nous avons décidé de « buller » un samedi pour voir ce que ça fait…

Mais le samedi 18 novembre nous serons là et bien là !  Attention nous vous promettons une folle journée jeunesse (qui fera également le bonheur des grands !).

De 10h à 13h, vous pourrez rencontrer le talentueux duo que forment l’auteur Astrid Desbordes et l’illustratrice Pauline Martin. Vous connaissez Mon Amour, Un amour de petite sœur ou encore Ce que Papa m’a dit, leurs délicieux albums si touchants et si bienveillants aux illustrations douces et apaisantes. L’adorable petit Archibald grandit et revient avec Ce que j’aime vraiment. Dans ce tout nouvel album, Archibald est découragé, il a perdu son match et il ne se sent pas doué du tout. Sa maman l’emmène se promener. Au fil des pages, Archibald reprend confiance en lui et comprend qu’il ne peut pas tout réussir mais que s’il trouve ce qui est important pour lui, ce qu’il aime vraiment, il le réussira. Cet album est encore une fois très réussi, très juste et réconfortant pour les enfants. Vous allez l’aimer, c’est certain ! Pour fêter la sortie de Ce que j’aime vraiment, nous proposons à tous les enfants de dessiner « ce qu’ils détestent vraiment ! ». Les dessins peuvent être déposés à la librairie dès aujourd’hui et jusqu’au 18 novembre. Chaque petit participant recevra une jolie surprise. Nous offrirons tous les chefs d’œuvre à nos invitées qui y trouveront peut-être de l’inspiration pour un prochain livre… Alors à vos plus beaux crayons et si vos enfants ne savent pas quoi dessiner, vos libraires pourront leur souffler pleins d’idées à propos de ce qu’ils détestent vraiment…

Mais la journée du 18 novembre ne s’arrête pas là ! A partir de 15h, la folie continue avec la venue à la librairie du génial et ingénieux Bernard Duisit passé maître dans l’art du Pop-Up, ces livres extraordinaires aussi appelés livres animés ou livres à système. Ils prennent extraordinairement vie au fil des pages en développant des volumes et des éléments en mouvement plus étonnants les uns que les autres. Bernard Duisit est un ingénieur papier de grand talent. Il a notamment co-signé le magnifique pop-up du Petit Prince aux éditions Gallimard. Il réalise également des pop-up craquants et colorés aux excellentes éditions Hélium. C’est lui qui se cache derrière l’ingénierie de la collection “Un Pop-Up pour les petits” avec des livres nommés Ça dépend, Tu fais quoi ? ou encore Comment tu dors. Il forme aussi un excellent duo avec la talentueuse Janik Coat et après Le Cube Rouge, ils reviennent avec Le Lutin Bleu qui paraît cette semaine chez Hélium. Autant vous dire que ce tout nouveau pop-up est beau et éclatant, un brin psychédélique avec des farfadets dans une forêt à l’envers… Alors pour accueillir ce mignon Lutin Bleu, que pouvait-on imaginer de mieux que d’autres lutins ? Tous les enfants qui viendront déguisés en lutin à la librairie seront récompensés (le costume intégral de lutin bleu n’est pas imposé, un bonnet un peu long ou un peu pointu comptera aussi ! Et si un enfant passe à la librairie habillé en « Petit Prince », Bernard Duisit sera certainement très content aussi). Oui, avec nous c’est Noël avant l’heure et en parlant de Noël, tous les pop-up de Bernard Duisit peuvent vous donner l’idée de magnifiques cadeaux. Sa venue attendue ouvrira d’ailleurs la première fête du Livre animé qui se déroulera du 20 au 26 novembre. Nous sommes partenaires de cet événement national et vous pourrez découvrir des trésors insoupçonnés parmi les livres animés qui se cachent dans votre librairie…

Allez, vos libraires vous laissent tranquilles, ils vont répéter leurs textes pour Passions d’Automne, se préparer à buller le samedi 11 pour être en forme pour la folle journée du 18 novembre !

A vos crayons de couleur, à vos déguisements et à très bientôt !

Vos libraires de caractère qui ont encore beaucoup de surprises dans leur hotte…

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Sarah et Apple



[Lettre] Au Temps découvrir la plume de Victor Pouchet…

Bonjour à toutes et à tous,

Nous avions promis de ne pas vous inonder de messages mais le rythme s’accélère un peu en ce moment. Nous en sommes désolés mais nous sommes surtout très heureux de vous inviter à une nouvelle rencontre à la librairie. Elle a lieu avec Victor Pouchet demain vendredi 20 octobre de 17h à 19h. Jeune agrégé de lettres, enseignant en classes préparatoires, il signe Pourquoi les oiseaux meurent, un étonnant premier roman. En guise de couverture, une magnifique planche de sciences naturelles dessinée par Adolphe Millot, et pour éditeur, Finitude, une maison audacieuse qui sait dénicher des écrivains de talent, croire en eux et les emmener très loin. Après le succès incontesté d’Olivier Bourdeaut et de son En attendant Bojangles, les éditions Finitude font le brillant pari de Pourquoi les oiseaux meurent et c’est encore réussi !

Avec certainement un brin d’auto-fiction, Victor Pouchet nous emmène dans les pas d’un jeune universitaire un peu perdu dans les méandres de sa thèse et de sa vie d’adulte débutant. Ce n’est pas de son sujet d’étude dont il va être question ici mais d’un fait divers mystérieux dont tout le monde se fiche royalement : il pleut des oiseaux morts en Normandie, à Bonsecours, petite ville où le narrateur a grandi et où vit son père. Il a alors une seule idée en tête, celle de mener l’enquête sur ce mystère ornithologique. Il décide de remonter la Seine de Paris à Honfleur en embarquant à bord d’un bateau de croisière sur lequel il rencontre plus de retraités que d’étudiants… C’est le début d’un voyage marginal et initiatique, intriguant et inquiétant, loufoque et poétique avec des questions qui restent sans réponse et des réponses qui n’avaient pas de question. Le résultat, porté par une écriture élégante et teintée d’humour, est simplement jubilatoire.

Victor Pouchet-auteur ou Victor Pouchet-narrateur, les deux sont séduisants, drôles, brillants et attachants et très certainement incollables sur les oiseaux ! Pour en être certains, nous vous invitons à rencontrer ce nouveau romancier de talent. Vous pourrez embarquer à bord de la librairie quand vous le souhaitez entre 17h et 19h pour discuter avec l’auteur qui vous proposera une lecture à haute voix à 18h, moment d’exception à ne pas manquer ! D’ailleurs pour la petite histoire, Victor Pouchet vient de nous signaler un article dans La Voix du Nord faisant état d’un fait récent similaire où des oiseaux meurent près de Marcq-en-Baroeul de façon inexpliquée… Simple coïncidence certainement mais incroyablement surprenante alors que Victor Pouchet vient à la librairie mais il aura peut-être un avis sur le sujet…

Nous saisissons ici l’occasion de dire que les auteurs qui viennent à votre rencontre sont ravis de parler de leurs livres pour vous donner envie de les lire. Beaucoup d’entre vous n’osent pas participer à ces rencontres parce qu’ils n’ont pas lu les livres mais c’est justement pour vous présenter votre éventuelle prochaine lecture, peut-être votre nouveau coup de cœur, que nous organisons ces moments d’échanges. Parce qu’on ne lit pas les livres de la même façon quand on a rencontré celui qui se cache derrière sa plume, nous vous invitons chaleureusement à nous retrouver demain.

En marge de cet événement, nous vous proposons de participer à une opération solidaire « Donner à lire » dont nous sommes partenaires et qui vise à offrir des livres aux enfants et aux adolescents qui n’en ont pas. Le principe est simple : vous choisissez un livre jeunesse (des petits aux ados) dans la librairie, vous l’ajoutez à vos achats, vous nous le confiez et nous le transmettrons au Secours Populaire qui l’offrira aux enfants. Comme le disaient si joliment les éditions Rue du Monde « Les oiseaux ont des ailes, les enfants ont des livres », faisons en sorte que cela se réalise vraiment autour de nous grâce à cette initiative qui dure jusqu’au 20 novembre.

Il ne vous reste plus qu’à noter une date dans votre agenda, celle du jeudi 9 novembre au Bistrot de la Gare Saint-Sauveur. Comme chaque année au cours de cette soirée festive et littéraire, vos libraires se prendront pour des comédiens et liront à haute voix et ça promet d’être un peu fou !

Ce courrier est maintenant terminé, vous pouvez reprendre vos activités !

Vos libraires qui n’en reviennent pas d’accueillir autant d’invités géniaux et ce n’est pas fini comme vous pourrez le voir en vous promenant sur la page d’accueil de notre site autempslire.com.

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Sarah et Apple

[Lettre] Au Temps rencontrer l’écrivain qui illumine cette rentrée littéraire…

Bonjour à toutes et à tous,

Vous avez peut-être remarqué qu’une vitrine lui est consacrée, mais aussi une table dans la librairie, une chronique sur notre site, plusieurs publications sur les réseaux sociaux et des affiches un peu partout… Vous l’avez certainement compris, nous avons aimé Ma Reine de Jean-Baptiste Andrea, aimé, beaucoup et plus encore. Nous avons invité Jean-Baptiste Andrea à la librairie et il a accepté avec enthousiasme et simplicité.

L’idée de cette rencontre est dans l’air depuis le printemps dernier. En voici l’histoire :

Au mois de mai, la maison d’édition l’Iconoclaste présente sa rentrée littéraire aux libraires. Une rentrée puissante et touchante avec les plumes connues et reconnues de Valentine Goby, Timothée de Fombelle et Christian Bobin, rien que ça.

Et puis il y a ce nom, celui de Jean-Baptiste Andrea, réalisateur et scénariste pour le cinéma. Il y a son premier roman Ma Reine. Jean-Baptiste Andrea est présent ce jour là, il lit un extrait de son livre et la magie opère. Vous sentez qu’il se passe quelque chose, déjà vous êtes touché. Vous attendez le moment où vous pourrez plonger dans cette lecture.

La réunion de présentation se poursuit, les échanges sont simples, chaleureux et prometteurs. L’heure des aurevoirs arrive, les promesses de rencontres s’échangent. L’éditeur attentionné vous offre un petit sac en kraft sur lequel on peut lire « J’ai des livres à l’intérieur ». Vous regardez rapidement dans votre précieux sac, les quatre livres sont là, vous êtes comblé. Vous comprenez alors que vous pourrez lire Ma Reine en avant première. (Neverland de Timothée de Fombelle est là aussi mais ça c’est une autre histoire, à suivre elle aussi…).

Le soir même vous commencez Ma Reine, le soir même vous l’avez dévoré. Le lendemain il vous parle, vous émeut et vous bouleverse encore. Ce sentiment vous poursuit le surlendemain, la semaine suivante, les personnages ne vous quittent plus. Vous savez alors que ce livre vous l’aimez, que vous allez le porter, le faire découvrir, le faire aimer.

Ma Reine c’est une histoire d’enfants loin du monde des adultes, un été 1965 en Provence. C’est l’histoire de Shell, un garçon un peu différent et de Viviane, une fille un peu mystérieuse. Elle sera sa reine, il goûtera à tous les bonheurs aussi intenses ou infimes soient-ils. Ma Reine c’est une insouciante quête d’absolu. C’est, comme le dit son éditeur, « une ode à la liberté, à l’imaginaire, à la différence. Jean-Baptiste Andrea y campe des personnages un peu cabossés et signe un conte initiatique tendre et fulgurant ».

Ce premier roman semble promis à un destin que son auteur n’avait peut-être pas osé imaginer. Ma Reine se retrouve notamment en lice pour le Grand Prix du Roman de l’Académie Française, le Prix Femina, le Prix Jean Giono, le Grand prix des lectrices de ELLE, et d’autres encore.

Lors de nos échanges, Jean-Baptiste Andrea nous a dit se réjouir à l’idée de vous rencontrer à la librairie de façon tout à fait informelle et détendue. Il sera là tout simplement pour discuter avec vous de votre ressenti à la lecture de son premier roman ou pour vous donner mieux que quiconque l’envie de le découvrir. Nous entendons souvent à la librairie les lecteurs parler de leur plaisir de rencontrer un écrivain mais aussi de leur timidité et de leur appréhension à cette idée. Surtout n’oubliez jamais qu’un écrivain est souvent aussi timide que vous et que pour lui, la plus belle récompense, c’est vous ! Jean Baptiste Andrea sera présent ce samedi 14 octobre de 10h30 à 13h30 avant de s’envoler pour retrouver son sud, alors ne ratez pas ce moment privilégié avec un écrivain talentueux et généreux.

Nous terminons ce courrier en espérant bien entendu vous croiser samedi et en vous rappelant qu’une autre rencontre réjouissante aura lieu vendredi 20 octobre prochain à partir de 17h avec Victor Pouchet pour son roman Pourquoi les oiseaux meurent paru aux éditions Finitude.

A très bientôt,

Vos libraires qui font tout pour vous transmettre leur enthousiasme quand ils aiment un livre !

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Sarah, Apple

Jean-Baptiste Andrea - Ma Reine - L'Iconoclaste Jean-Baptiste Andrea - Ma Reine - L'Iconoclaste