TUPINILÂNDIA, Samir Machado de Machado, éditions Métailié

« L’idée est qu’un parc d’attractions moderne, sur le modèle réinventé par Disney, doit être envisagé comme un récit appliqué à un espace physique. Les visiteurs doivent éprouver un sentiment de progression narrative quand ils sont à l’intérieur […]. L’objectif est d’embrasser toute la culture populaire nationale, et nous sommes là pour reconstruire ce récit. »

Au milieu des années 80, la dictature militaire qui étouffe le Brésil depuis des décennies vit ses dernières heures. Pour célébrer le renouveau du pays et le retour à la démocratie, le richissime João Amadeus Flynguer veut offrir à son pays un projet à la démesure des bouleversements qui s’annoncent. Son rêve, pharaonique, prendra la forme d’un parc d’attractions qu’il construira dans le plus grand secret au cœur de la forêt amazonienne: Tupinilândia. Un parc que ce magnat excentrique, admirateur de Walt Disney, conçoit comme une célébration de l’identité nationale brésilienne, avec ses personnages et ses produits dérivés destinés à stimuler l’imaginaire de ses compatriotes.

Tiago Monteiro, un journaliste de Porto Alegre, est invité à l’inauguration officieuse de Tupinilândia en qualité de biographe de Flynguer. Mais rien ne se passera comme prévu: un groupuscule armé se réclamant de l’intégralisme, la version brésilienne du fascisme des années 30, envahit les lieux et prend le contrôle du parc. L’incident sera étouffé par les médias nationaux et Tupinilândia sombrera dans l’oubli, survivant sous la forme d’une enclave totalitariste et anachronique sous les tropiques…

Pétri de références à la culture populaire nord-américaine et à l’histoire politique mouvementée du Brésil, Tupinilândia est un roman d’aventure mené tambour battant, qui glisse progressivement – et de manière assez jouissive – vers le roman dystopique. Bourrée d’action et de rebondissements, l’intrigue propose également une réflexion passionnante sur la nostalgie, la mémoire, le nationalisme et la violence politique, pour composer un roman à la fois intelligent et divertissant, à l’image de Jurassic Park, film tutélaire auquel Tupinilândia multiplie les clins d’œil.

Un roman résolument pop qui illustre parfaitement cette phrase, prononcée par l’un des personnages du livre: « Tôt ou tard, l’homme finit toujours par satisfaire les caprices de l’enfant. »

  • Tupinilândia, Samir Machado de Machado, Éditions Métailié, Parution : 03 Septembre 2020, 23.60€
Acheter ce livre à la librairie Au Temps Lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut