LA NUIT DU REVOLVER, David Carr, éditions Séguier

Mémoires, drogues et journalisme.

Comment écrire ses mémoires lorsque l’on ne se souvient plus de tout ?

David Carr a été un grand journaliste américain et un grand défenseur du journalisme d’investigation. Mais avant ça, l’auteur a eu une vie digne d’un roman policier ! Accro à la coke et autres drogues, il ne possède plus une vision très complète et objective de sa propre histoire. Il décide alors d’enquêter sur sa vie en interrogeant les gens qu’il a côtoyé de près ou de loin entre les années 70 et les années 2000.

La démarche de ce livre est tout à fait étonnante. Dans un soucis d’objectivité, l’auteur ne se ménage pas, déterre la partie la plus sombre de son existence sans oublier de nous narrer comment il s’en est sorti ensuite. Entre drogue, journalisme, vie de famille et rédemption : un livre fascinant et remarquable. Une véritable plongée dans le milieu junkie, le « vrai » journalisme et les méandres de la mémoire.

  • La Nuit du Revolver, David Carr, Editions Séguier, 22€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas. Il sera disponible à la librairie sous un délai de 3 à 7 jours selon l'éditeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut