LES GRANDES OCCASIONS d’Alexandra Matine aux Éditions Les Avrils

« Aujourd’hui elle a réussi. C’est la première fois. Ça fait des années. Des années qu’ils n’ont pas été rassemblés ici. Bientôt toute la famille sera là. Ils sont presque déjà là. Esther […] se dit, avant c’était le quotidien. Ils étaient là tout le temps. Les enfants du moins. A un moment, ils vivaient là avec moi. Tous ensemble. Elle se dit, maintenant c’est un événement exceptionnel. Une grande occasion. »

Esther a tout donné pour son mari tyrannique, pour ses quatre enfants devenus grands. Un à un, elle a tissé les fils de cette famille si désirée. Patiemment elle a resserré chaque lien pour qu’ils restent ensemble, encore, toujours, près d’elle. Mais la vie d’une mère c’est un jour laisser partir ses enfants, et Esther savait que ça arriverait. Alors quand ses enfants lui disent maintenant, « Ne nous attends pas », elle sait pourtant qu’elle continuera à les attendre, à les vouloir ensemble, à les vouloir unis malgré les conflits et les jalousies. Elle assiste, impuissante, à l’effilochement de ce qu’elle a patiemment cousu, construit. Elle tente de tenir l’édifice qui se fissure sous le poids des non-dits et des vies aujourd’hui menées par chacun de ses enfants. Elle voudrait tant que tout soit comme avant, que tout ne soit pas passé si vite.

Alexandra Matine signe ici un premier roman brillant. Avec une écriture précise, délicate, sensible et juste, elle dissèque les sentiments et les failles d’une famille que l’on croit reconnaître tant les portraits font écho à des vécus, des craintes, des solitudes, des désunions, des souvenirs qui nous sont familiers. Le personnage d’Esther, femme, épouse, mère, est saisissant. Esther oppressante, culpabilisante, si détestable parfois. Esther seule, silencieuse, patiente, si aimante aussi. Esther et cette famille qu’elle a construite et qui pourrait être la nôtre.

Les Grandes Occasions est de ces romans qui vous happent, ne vous laissent pas tranquille, vous montrent l’implacable fragilité de nos vies mais aussi ces fugaces instants de bonheur qui rendent nos existences si précieuses, ces instants qu’il faut saisir puis laisser partir…

  • Les grandes occasions, Alexandra Matine, Éditions Les Avrils, Parution : Janvier 2021, 19.00€
Acheter ce livre à la librairie Au Temps Lire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut