DES DIABLES ET DES SAINTS, Jean-Baptiste Andréa, éditions de l’Iconoclaste

« Tu n’entends pas. Beethoven était un pianiste complétement sourd quand il a écrit ce morceau. Mais il entendait. […] Ce que je te joue, je ne le cherche pas en dedans. En dedans je suis vieux, malade, en dedans je suis vide, d’autres hommes y ont veillé, en dedans je suis sale. Pour jouer comme ça, tu devras prendre le goût du dehors. Là tu trouveras le rythme. »

Joseph est un pianiste exceptionnel. Si vous n’avez jamais entendu parler de lui, c’est qu’il ne se produit que dans les halls de gare et les terminaux d’aéroports. Il a joué sur tous les pianos publics du monde, ses interprétations de Beethoven occasionnant immanquablement des attroupements éberlués. Rien d’étonnant à cela: dans sa première vie, Joseph a eu le meilleur de tous les professeurs, le vieil et acariâtre M. Rothenberg, aussi prolixe en leçons de musique – et de vie – qu’en grandes claques derrière la tête. Mais c’était avant. Avant que ses riches parents ne s’évaporent dans un accident d’avion, et que lui, Joseph, ne soit confié à l’orphelinat des Confins. Les Confins: une sinistre bâtisse, froide et vétuste, adossée aux Pyrénées, et placée sous l’autorité de Dieu, par l’intermédiaire du joug du terrible abbé Sénac. Avant que l’un des bienfaiteurs de l’établissement ne propose à Joseph de donner des leçons particulières de piano à sa fille, la belle et insaisissable Rose. Avant que Joseph et quelques-uns de ses compagnons d’infortune ne fondent une société secrète, la Vigie, et ne commencent à rêver d’évasion…

Après Ma Reine et Cent millions d’années et un jour, Jean-Baptiste Andréa revient avec un beau roman d’apprentissage, délicat et émouvant. Dans une prose plus musicale que jamais, il y explore l’enfance, la perte, l’amitié et la découverte de l’amour, et signe quelques très belles pages, très juste, sur la musique et le piano. Autant de thèmes qui font de ce troisième roman le texte le plus personnel de l’auteur jusqu’ici, à découvrir absolument.

 

  • Des diables et des saints, Jean-Baptiste Andréa, Éditions de l’Iconoclaste, Parution : 14 Janvier 2021, 19.00€
Acheter ce livre à la librairie Au Temps Lire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut