Au Temps vous dire qu’on va revenir (même si on est un peu perdu) !

Bonjour à toutes et à tous,

Le rideau de la librairie est toujours tristement baissé mais à l’intérieur, vos libraires s’agitent et cogitent. Ils prennent la plume aujourd’hui pour partager avec vous leurs aventures, leurs doutes, leurs décisions (et aussi pour vous offrir une surprise de caractère qui vous redonnera le sourire si vous allez tout au bout de cette lettre… )

Nous espérons que ce courrier répondra aux nombreux messages qui nous parviennent concernant la date de réouverture, la mise en place d’un drive, de livraisons, de solutions et idées pour nous soutenir. Nous sommes désolés de ne pouvoir répondre à chacun aussi vite que nous le souhaiterions mais nous vous remercions tous pour votre soutien ! En vous lisant, en cherchant des réponses à vos questions, nous savons que vous ne nous oubliez pas et nous savons pour quoi et pour qui nous gardons le cap ! Nous avons relevé d’autres défis, celui-ci est difficile, inédit et collectif mais nous pouvons vous assurer de notre motivation, de notre détermination et de notre besoin de vous retrouver et de continuer dès que possible l’aventure d’Au Temps Lire !

Alors concrètement, que fait un libraire quand il ne peut pas ouvrir sa boutique, accueillir ses clients, commander ses livres, conseiller des lectures, rencontrer des éditeurs, des autrices et des auteurs, organiser des événements ou créer des vitrines ?
Il se dit d’abord que c’est l’occasion où jamais de rattraper son retard de lectures. Il commence 3, 4 ou 5 livres en même temps, ne rentre vraiment dans aucun, les repose, culpabilise mais se dit qu’il retentera plus tard. Il s’installe devant son ordinateur et commence la collecte des informations et des communiqués professionnels qui viendraient compléter les discours officiels et les mesures gouvernementales. Chaque information en contredit une autre, l’instruction d’un jour n’est plus celle du lendemain, les positions des uns et des autres changent sans arrêt. Et c’est à ce moment là que la pression monte, que les questions enflent, que les incertitudes gonflent, que les cerveaux explosent et que vos libraires se disent qu’ils vont lire un peu pour se détendre… et là il reprennent leur livre, ne se souviennent plus du dernier passage, etc, etc…

Alors reprenons ensemble le déroulé des derniers événements. Tout comme vous, le lundi 13 avril, nous avons entendu la date du 11 mai prochain comme une date de début d’un déconfinement progressif. Nous avons aussi entendu que les librairies pourraient envisager un début de reprise d’activité. Dès le 14 avril, nos groupements professionnels ont demandé qu’un protocole sanitaire fixant les règles à l’égard des salariés et des clients soit défini pour des commerces comme les librairies où le libre service, le conseil et la déambulation sont essentiels à l’activité. Des questions évidentes sont sans réponse à ce jour : Combien de clients pourrons-nous accueillir en même temps ? Pourront-ils toucher les livres et se déplacer librement ? Si l’obligation de porter un masque semble certaine, faudra-t-il également porter des gants ? Faudra-t-il fournir cet équipement aux clients ? Faudra-t-il disposer du gel hydro-alcoolique à l’entrée de chaque magasin et équiper les caisses de vitres ? Si oui, comment se les procurer alors que la pénurie de ces produits est encore forte et que nous ne sommes logiquement pas prioritaires au regard des professionnels de santé ?
Alors que nous n’avons aucun moyen de respecter concrètement les mesures sanitaires en vue du 11 mai et que nous sommes toujours sous le coup des mesures de fermeture administrative obligatoire, le ministère de l’Economie autorise ce même 14 avril une activité de retrait et de livraison dans le respect des mesures barrières (que nous ne pouvons pas mettre en place), sans accès aux rayons du magasin et en fixant des créneaux horaires. Au même moment, un jugement condamne (enfin) Amazon et interdit les livraisons de produits autres que ceux de première nécessité.

Ce 17 avril, un communiqué du Président du syndicat de la librairie française précise que « L’épidémie circule toujours massivement et elle frappe chaque jour lourdement. Le retrait et/ou la livraison ne sont que des solutions de dépannage pour nos clients et lorsqu’elles sont activées, elles doivent être mises en œuvre avec prudence et dans le respect le plus strict des gestes barrières . Toute décision doit donc être mesurée à l’aune de l’impératif sanitaire qui demeure essentiel. Économiquement, nous savons que cette activité réduite ne compensera ni nos pertes ni l’interdiction administrative d’accueil du public dans nos librairies qui s’impose jusqu’au 11 mai au moins. Elle est contraignante en temps et en organisation et ne doit pas nous faire dévier de la nécessité de travailler sur notre situation de trésorerie ou sur les conditions d’une réouverture sécurisante pour tout le monde. »

Au delà des points abordés, nous ajoutons que nous n’avons aucune information quant à la remise en route de la chaîne du livre qui est totalement à l’arrêt. Cela signifie concrètement que nous ne savons absolument pas si les éditeurs, les diffuseurs, les distributeurs pourront relancer les parutions, les envois, les commandes, les livraisons avant le 11 mai ou si cela sera effectif bien après cette date.

Nous devons aussi penser à la réorganisation de l’équipe qui pour le moment est placée en chômage technique. Si nous relançons une activité même partielle en mai, nous doutons que le chiffre d’affaire nous permette d’assumer les salaires…

En lisant ces quelques lignes, vous comprendrez peut-être mieux pourquoi nous sommes un peu perdus, pourquoi vous pouvez lire et voir certaines initiatives des uns ou des autres qui ne restent en place que quelques jours ou quelques heures. Si nous semblons être un peu en retrait et ne pas agir dans l’urgence, ce n’est pas par manque de motivation bien au contraire, c’est par conscience de la gravité de la situation et de la nécessité de mettre en place des solutions viables, claires, sécurisées et sécurisantes.

Au delà des contraintes économiques et sanitaires, nous avons tout à fait conscience du rôle social que nous devons rejouer au plus vite et nous ne cessons d’y penser.

Alors quelles sont ces solutions ? Quelles sont les bonnes solutions surtout ? Les bonnes solutions sont peut-être celles que nous nous sentons capables de prendre et de tenir, celles qui nous ressemblent, celles qui permettront de continuer avec vous encore longtemps.

En attendant des mesures plus claires, le matériel sanitaire nécessaire et une confirmation d’un début de reprise d’activité le 11 mai, nous travaillons activement à la mise en place d’un système de commande en lien avec notre stock de livres disponibles. Ces deux derniers jours nous avons procédé à l’inventaire de tous les livres confinés à la librairie et, nos têtes remplies de bip bip bip, nous avons compté 17208 livres ! Oui, quand même ! Hier, nous avons également confié à notre prestataire informatique le soin de procéder à la remontée de nos données et à la mise à disposition de tout notre stock. Il faudra encore patienter une dizaine de jours avant que vous puissiez avoir accès à cette nouvelle option sur notre site pour préparer vos commandes ! Voilà, nous y sommes ! A défaut de pouvoir vous accueillir librement à la librairie à et de vous voir déambuler paisiblement au milieu des livres, c’est votre librairie qui vient à vous ! Tout ne sera pas parfait au début et nous apprendrons à utiliser ce nouvel outil ensemble. Nous organiserons ensuite un système de retrait de vos commandes à la librairie au plus tard à compter du 12 mai prochain si les mesures restent les mêmes. Nous vous expliquerons plus précisément la marche à suivre dès que notre site sera finalisé. Nous faisons tout pour ce soit possible dans les meilleurs délais.

Finalement, si nous positivons, la crise que nous traversons, nous permet aussi de penser autrement, de trouver de nouvelles solutions, de nous adapter. Nous prenons le parti de faire les choses doucement mais sûrement et nous savons que le système de réservation que nous mettons en place en ce moment perdurera au delà de la période de confinement. Nous n’avons jamais pu prendre le temps de chercher et de trouver la formule qui nous convenait. Il semble que ce soit maintenant le cas et qu’avec un peu d’entraînement nous y trouvions finalement tous des avantages !
Parmi les messages que nous recevons, nombreux sont ceux qui nous demandent comment nous aider et nous soutenir pour que nous réussissions à passer le cap de cette période très compliquée. Comme nous avons déjà pu vous le dire, nous sommes bien conseillés, aidés et soutenus par notre comptable, notre banquier et nous tenons aussi à souligner la compréhension de notre propriétaire quant au paiement du loyer. La chaîne du livre, elle aussi est solidaire et les échéances sont pour le moment décalées. C’est surtout dans la durée que nous aurons besoin de vous. Nous ne savons pas où nous en serons dans un mois, cet été, à la rentrée. Il est trop tôt pour le dire et nous ne pouvons pas nous projeter aussi loin. Nous pensons à des idées qui pourront être mises en place au fil des semaines en fonction de la situation. L’idée de bons cadeaux est évoquée mais les modalités idéales posent encore question. De même, nous serons peut-être amenés à vous proposer de renoncer à la remise de 5% liée à votre compte fidélité durant un certain temps. L’idée de proposer une cagnotte solidaire a été proposée par plusieurs d’entre vous : nous la gardons en tête si la situation de la librairie devenait encore plus difficile au du temps. Indépendamment de nous, une cagnotte a par exemple ainsi été créée en vue de soutenir tous les commerçants lambersartois : https://www.leetchi.com/c/solidarite-commerces-lambersart

Ainsi, les choses se mettent en place doucement. Pour le moment, la règle reste le confinement et nous devons rester prudents et responsables pour la santé de tous. Nous aurons besoin de vous longtemps, c’est certain. La meilleure façon de nous aider et de nous rassurer c’est de savoir que vous patientez encore un peu jusqu’à ce que notre site de réservation en ligne soit accessible, que nous pouvons compter sur votre compréhension pour la mise en place des conditions d’accueil les plus adaptées, que vous êtes indéfectiblement là près de nous. Les très nombreux messages de soutien que nous avons reçus suite à l’envoi de notre précédent courrier sont les meilleurs encouragements que nous puissions recevoir en ce moment. Un immense merci à vous tous qui nous lisez, à vous tous qui nous attendez, à vous tous qui nous soutenez. Vos mots sont les aides les plus précieuses pour le moment et nous vous promettons de partager avec vous tout ce que la librairie sera amenée à vivre dans les prochains temps.
En attendant de vous retrouver sur notre nouveau site puis à la librairie quand la situation le permettra, nous vous avons concocté une petite vidéo tout en paroles et musique avec un montage kitschissime (signé Rémy) parce que vos libraires confinés sont peut-être encore plus timbrés et qu’ils ne sont pas prêts de changer !

Vos libraires de caractère préparent leur retour et vous envoient tout le courage et la patience nécessaires pour rester encore chez vous parce que la bataille n’est pas terminée mais qu’ensemble, doucement et prudemment, nous allons y arriver !

Hauts les cœurs ! Merci à tous et à très bientôt !

Mikaël, Virginie, Rémy, Mara, Clément, Céline, Delphine et Apple.

3 commentaires pour “Au Temps vous dire qu’on va revenir (même si on est un peu perdu) !

  1. Super! Je pense bien souvent à vous ! Nous serons là dès que vous serez prêts pour dévaliser (contre paiement bien sûr 😆) votre librairie qu’elle que soit les modalités que vous choisirez!
    Tenez bon!
    Affectueusement,
    Patricia

  2. Nous serons là pour passer nos commandes dès qu’il le faudra! Nos amis/familles ont été prévenus: les cadeaux-livres attendront que la librairie ouvre – quelles qu’en soient les modalités – , et tant pis si les dates anniversaire sont dépassées… Hors de question de commander ailleurs. Courage!
    Mélanie

  3. Nous serons également là au rdv.
    La liste de « nos envies » grandit à vue d’oeil, prêts à passer commande. Plus que jamais les cadeaux livres seront de rigueur dès le 11 mai !
    Bon courage à toute l’équipe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut