Archives pour la catégorie Roman

Tous nos conseils de lecture en Roman de la Rentrée Littéraire mais aussi des coups de coeur tout au long de l’année. Romans indépendants, ayant eu un prix littéraire ou tout simplement nous ayant conquis !

« Le Meurtre du Commandeur » d’Haruki Murakami aux éditions Belfond

Haruki Murakami revient cette année avec un diptyque Le Meurtre du Commandeur dont le premier tome est sous-titré Une idée apparaît. On y suit un artiste-peintre à un tournant de sa vie. Fraîchement divorcé, le narrateur est en mal d’inspiration et décide d’aller s’installer à la campagne. Il a la chance d’occuper la maison d’un très grand peintre. Au cours de son séjour, à défaut d’inspiration, il trouvera caché dans le grenier une toile d’une violence inhabituelle intitulée « Le Meurtre du Commandeur »…

On retrouve dans ce roman tout ce qui fait l’univers de Murakami : l’étrangeté, la touche de surnaturelle, les relations ambiguës, l’art et la musique classique. Une réussite qui nous intrigue et nous donne tout de suite l’envie de nous emparer du second tome La Métaphore se déplace

  • Le Meurtre du Commandeur : Une idée apparaît, Haruki Murakami, Éditions Belfond, 23.90€
  • Le Meurtre du Commandeur : La métaphore se déplace, Haruki Murakami, Éditions Belfond, 23.90€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

« Littoral » de Bertrand Belin aux éditions P.O.L.

Trois pêcheurs remontent un cormoran mort, qui s’est pris dans leur filet pendant la nuit. Ils font route vers le large, derrière le banc du Squale, pour pêcher des lieus. Ils nettoient le pont, manœuvrent dans le chenal, s’allument des cigarettes en regardant le trait blanc du sillage et le quai qui s’éloigne. Mais ils ne parlent pas de l’événement du matin. Ils ne le savent pas encore, mais tout le monde au port est au courant.

Dans ce texte aussi court que puissant, Bertand Belin nous embarque à la suite de trois marins taciturnes dans un contexte politique qui, même s’il n’est évoqué, conditionne leurs actes et leurs pensées. Les gestes d’un quotidien rude deviennent un refuge face à la brutalité du monde qui les attend à terre. Une réflexion en filigrane sur le pouvoir, l’emprise et la liberté, dans un texte d’une poésie âpre, qui bégaie, se répète et tourne autour du pot pour mieux cerner l’intimité de ses personnages.

  • Littoral, Bertrand Belin, Editions P.O.L., 2016, 9€

Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

« Requin » de Bertrand Belin aux éditions P.O.L.

« Aujourd’hui je me noie. Il ne s’agit pas d’une allégorie, je me noie dans l’eau verte d’un lac artificiel situé dans les environs de Dijon. Le récit exact de ce qu’auront été les quinze derniers jours de ma vie n’apporterait aucun éclairage sur les circonstances de ma noyade. Je suis entré volontairement dans l’eau, je sais nager et je ne suis sous l’empire de rien du tout, d’aucun état de quoi que ce soit. Il s’agit d’une crampe ; aucun enchaînement fatidique derrière tout ça. »

Mis face à la mort par sa noyade fortuite, un topographe de l’INRAP passionné d’archéologie se remémore les événements, petits ou grands, fugaces ou signifiants, qui ont composé sa vie. Résigné à sa fin prochaine, il tente d’en dégager le sens, de maquiller le banal accident en tragédie. Mais à travers ce monologue désabusé, cynique et grinçant, qui glisse fatalement vers l’absurde, il ne parviendra qu’à saisir sa propre inanité.

Un roman rempli d’un humour noir, intelligent et acerbe, qui se développe par à-coups, au rythme des répétitions obsessives et des aveux convulsifs d’un homme qui se sait condamné. Bertrand Belin, que l’on connaît déjà en tant qu’auteur-compositeur, se révèle en romancier remarquable, à la plume drôle et lucide. Une lecture profonde et décalée qui navigue entre le trivial et le métaphysique.

  • Requin, Bertrand Belin, Editions P.O.L., 2015, 14€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Le sillon de Valérie Manteau aux éditions Le Tripode

 

Les éditions Le Tripode ont choisi de ne publier qu’un seul roman en cette rentrée littéraire 2018 et ce sera Le sillon de Valérie Manteau qui, après Calme et tranquille, confirme son talent et sa maturité d’écriture.

Sous prétexte d’un voyage en Turquie, Valérie Manteau raconte les déambulations d’une jeune journaliste dans le foisonnement d’Istanbul et le rêvé détroit du Bosphore. Au fil des pages le sentiment d’insécurité et le terrible constat de la montée des extrémismes s’intensifient. Quand la jeune femme découvre l’histoire de Hrant Dink et décide de retracer la vie de ce  journaliste arménien de Turquie assassiné devant la porte de son journal, elle nous emmène beaucoup plus loin et lance un cri d’alarme. Au détour des pages, c’est aussi l’écrivaine Asli Erdogan que l’on croise, elle qui encourt toujours la réclusion en Turquie.  Ainsi la lecture du Sillon commence comme un voyage touristique et insuffle à chaque page tournée l’envie d’être aux côtés de cette jeune journaliste, celle de faire connaitre le combat tragique de Hrant Dink et celle de soutenir Asli Erdogan et toutes les voix qui s’élèvent contre le régime politique qui se durcit chaque jour.

Le sillon est un roman magnifique qu’il est urgent de lire et de propager au nom de cette liberté et de cette paix menacée aux portes de l’Europe.

Valérie Manteau vient de se voir décerner le prix Renaudot, récompense amplement méritée mais aussi formidable signe d’espoir qui montre qu’il ne faut rien lâcher, jamais, pour protéger les droits et les liberté de chacun.

  • Le sillon, Valérie Manteau, Éditions Le Tripode, 17.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

« Isidore et les autres » de Camille Bordas aux éditions Inculte

Il y a des romans qui de suite vous entraînent  dans un rythme effréné, vous frappent et vous mettent une claque dès les premières pages. Isidore et les autres n’est pas de ceux là  ! C’est un roman qui se lit plus lentement comme un retour en enfance, qui est comme un nouveau souffle, une respiration dans ce monde de brutes.

Camille Bordas fait défiler deux ans à l’apparence anodine dans la vie d’un jeune garçon de onze ans. On y découvrira les frères et sœurs plus surdoués les uns que les autres, la perte d’un proche, l’amitié naissante, l’école, les cours d’allemand, la doyenne du village et la difficulté à se faire une place au milieu de tout cela. Isidore est un personnage qui sans que l’on s’en rende compte devient un proche dont on suit l’évolution avec de plus en plus de passion au fil des pages.

La véritable claque arrive à la fin du roman lorsque l’on réalise que ce livre est déjà terminé. On signerait bien pour deux années de plus dans la vie drôle, touchante et émouvante d’Isidore (et les autres).
Isidore et les autres de Camille Bordas

  • Isidore et les autres, Camille Bordas, Éditions Inculte, 19.90€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Un monde à portée de main de Maylis de Kerangal aux éditions Verticales

 

Un très beau roman qui nous emmène dans les pas d’une jeune artiste peintre. D’ateliers en chantiers, de matières en couleurs, du trompe l’oeil à la restauration d’art, de l’Italie à la Russie, de Bruxelles à Paris, Paula apprend son métier, apprend les choix, apprend le temps qui passe, apprend la vie.

Au fil des pages, lentement, Paula découvre ce monde à portée de main et Maylis de Kerangal, elle, poursuit magistralement son chemin d’écrivain.

  • Un monde à portée de main, Maylis de Kerangal, Éditions Verticales, 20.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Roissy de Tiffany Tavernier aux éditions Sabine Wespieser

 

L’aéroport de Roissy, ses terminaux, ses dédales, ses recoins, ses voies sans issue, ses passages interdits, ses points de contrôle sont devenus son lieu de vie parce qu’elle n’en a plus d’autre. Garder sa dignité et tenir debout sont les combats qu’elle mène sans relâche avec une incroyable volonté. Jamais elle n’embarquera à bord de ces immenses avions mais chaque jour au fil des rencontres, elle s’invente de nouvelles vies, de nouvelles destinations jusqu’à peut-être retrouver la sienne et comprendre ce qui a pu la conduire un jour à devenir une indécelable.

Roissy est un voyage bouleversant et puissant dont le lecteur sort sonné et incrédule mais debout,  vivant et prêt à embarquer vers une nouvelle vie.

  • Roissy, Tiffany Tavernier, Éditions Sabine Wespieser, 21.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

A son image de Jérôme Ferrari aux Editions Actes Sud

 

Magnifique et puissant nouveau roman de Jérôme Ferrari.

Un histoire comme un hommage funèbre bouleversé et bouleversant à Antonia, jeune femme passionnée entre une Corse brûlante et extrême et une ex-Yougoslavie en guerre.

Un livre comme un requiem pour la photographie, de la photo de famille au reportage de guerre, et qui pose les délicates questions de l’instant saisi, du souvenir, de l’émotion suscitée, de la décence ou de l’indécence, de la conscience.

Des personnages, une écriture et une lecture qui restent longtemps en mémoire.

  • A son image, Jérôme Ferrari, Éditions Actes Sud, 19.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Tenir jusqu’à l’aube de Carole Fives aux éditions Gallimard L’arbalète

Avec ce nouveau roman, Carole Fives dévoile la vie d’une mère célibataire prise dans l’engrenage de la société actuelle. Au delà de l’aspect sociétal, Tenir jusqu’à l’aube offre un portrait de femme écrit sans complaisance mais avec une simplicité déconcertante, une bienveillance touchante et une finesse maîtrisée. Carole Fives écrit l’amour d’une mère pour son enfant de 2 ans, elle écrit l’absence du père, elle écrit aussi le jugement hâtif des autres et le sentiment de culpabilité qu’il engendre. Au fil des pages, cette mère, cette femme, nous touche, nous émeut, nous faire rire aussi. A la fois si fragile et si forte, si perdue et si déterminée, elle laisse cette impression familière de celle qui pourrait être nous-même, une amie, une voisine. On a juste envie de lui dire qu’elle va y arriver, que l’on comprend son besoin d’échapper un instant à la bulle fusionnelle qu’elle forme avec l’enfant. On la suit avec angoisse et compréhension dans ses escapades risquées mais ô combien nécessaires pour tenir encore… Avec Tenir jusqu’à l’aube, Carole Fives signe un roman juste et fort, simple et complexe, et confirme, s’il est encore besoin, son talent à transcrire la voix des femmes. A lire, à offrir et pas seulement aux femmes justement…

  • Tenir jusqu’à l’aube, Carole Fives, Éditions Gallimard L’arbalète, 17.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

La Somme de nos folies de Shih-Li Kow aux Editions Zulma

Dans le flot des romans de cette rentrée littéraire, il en est un qui enchante. Il se laisse aisément remarquer sous sa couverture aux motifs géométriques éclatants qui souligne une fois encore l’élégante originalité des éditions Zulma. Ce roman se faufile, vous le suivez comme par magie et il vous emmène à Lubok Sayong, petite ville atypique au nord de Kuala Lumpur. Vous vous laissez porter par deux voix, celle de la jeune Mary Anne et celle du fidèle Auyong. Elles vous racontent des vies qui s’entremêlent, se croisent et se décroisent dans la Malaisie d’aujourd’hui, leurs deux vies mais aussi celles de Beevi, Marie Beth, Ismet, Sœur Tan et tant d’autres. Ces personnages extravagants, touchants et drôles offrent un tableau fantaisiste, délicieusement contemporain et profondément humain. Il y a du Big Fish dans ce premier roman très prometteur de Shih-Li Kow traduit par Frédéric Grellier. La Somme de nos folies est son titre et il ne pouvait être mieux choisi pour ce livre qui illuminera votre rentrée.

  • La Somme de nos folies, Shih-Li Kow, Éditions Zulma, 21.50€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).