Archives pour la catégorie Je veux un conseil !

Livres conseillés par vos libraires

L’Appel de Fanny Wallendorf aux éditions Finitude

Richard est un adolescent américain rêveur et sans histoire. Les entraînements de saut en hauteur que son père le pousse à suivre le laissent froid dans un premier temps, mais très vite, il comprend que pour améliorer ses performances  médiocres, il devra mettre au point une technique adaptée à sa mentalité et à sa physionomie. Dès lors, il passe des heures et des jours à parfaire son mouvement, à le polir sans relâche, en artisan du geste parfait.

Sa manière de passer la barre sur le dos lui vaut le surnom d’ « hurluberlu de génie », son approche du sport celle de « philosophe ».  Il faut dire que lorsqu’un journaliste lui demande si, pour lui, le sport est une question de performance, il répond: « C’est une question de vérité ». Pendant des années, il progresse à contre-courant,  malgré les coaches qui veulent lui imposer des techniques plus conventionnelles, malgré les journalistes qui estiment sa méthode irrégulière, malgré l’armée qui veut l’envoyer au Viêt Nam.

Fanny Wallendorf signe une biographie passionnante, librement inspirée de la vie de l’athlète Richard Fosbury, et qui dévoile, derrière l’accomplissement sportif, les années de travail acharné et minutieux qui ont amené un jeune homme à révolutionner sa discipline. La performance sportive y est traitée comme un acte de création, en phase avec la personnalité fantasque de son auteur. Un premier roman qui place la barre très haut !

  • L’Appel, Fanny Wallendorf, Éditions Finitude, 22.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Le Dernier des Étés d’Alfonso Casas aux éditions Paquet

On oublie trop souvent à quel point nos actions peuvent être déterminantes sur notre avenir. Qu’aurait été notre vie si nous avions choisi ce chemin plutôt qu’un autre ? Si Dani avait décidé de revenir l’été suivant …

A quelques jours de son mariage, Dani prétexte un projet photographique pour revenir dans le village où il passait ses vacances d’été il y de cela vingt ans. Non sans une certaine nostalgie, le narrateur refait le même chemin que lorsqu’il était enfant puis adolescent et se souvient avec bonheur et peut être avec une pointe de regret de son amitié avec celui que l’on appelait Poil de carotte.

Le Dernier des Étés est un voyage dans le temps, où est célébré, avec beaucoup de pudeur et de finesse, le souvenir de l’enfance. La manière de l’aborder au moyen de calques est très intelligente et nous rappelle que les choses sont souvent éphémères.

Une bande dessinée à découvrir absolument !

  • Le Dernier des Étés, Alfonso Casas, Éditions Paquet, 25.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Ce qui nous revient de Corinne Royer aux éditions Actes Sud

 

Ce qui nous revient, c’est l’histoire de Louisa qui grandit seule aux côtés de son père suite au départ inexpliqué de sa mère alors qu’elle n’a que six ans. Une fois adulte, la jeune femme entreprend des études de médecine et sera amenée à travailler sur les recherches scientifiques effectuées dans les années 50 par une certaine Marthe Gautier. « Découvreuse oubliée » injustement évincée des publications relatives à la découverte du chromosome surnuméraire de la trisomie 21, c’est pourtant à cette femme médecin que revient une contribution majeure et décisive.

Ce qui nous revient, c’est aussi la bouleversante rencontre de ces deux femmes, Marthe et Louisa, leurs vies qui se croisent et se décroisent, leurs voix qui alternent avec douceur, respect, détermination et humilité.

Ce qui nous revient, c’est une fiction romanesque brillante et des faits réels trop longtemps méconnus qui se rejoignent avec intelligence et finesse. Si la jeune Louisa est née de l’imagination de Corinne Royer, Marthe Gautier fête quant à elle ses 93 printemps quelque part pas très loin de nous.

Grâce à ce magnifique roman, Corinne Royer offre à cette femme brillante et discrète une réhabilitation méritée,  une belle et juste reconnaissance . Ce qui nous revient est un roman nécessaire et engagé, une histoire à connaître et à transmettre pour que d’autres femmes encore puissent être reconnues.

  • Ce qui nous revient, Corinne Royer, Éditions Actes Sud, 21.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

« SPEAK » d’Emily Carroll aux éditions Rue de Sèvres

C’est le premier jour au lycée pour Melinda. Dès le départ, on se rend compte qu’elle semble être évitée voire détestée de tous. On apprend assez rapidement qu’elle a gâché une soirée en appelant la police l’année précédente. Malgré tout, on devine également entre les lignes et grâce à cette petite phrase de la 4ème de couverture « J’avais dit non » que l’irréparable est arrivé à cette fameuse soirée. Dès lors, l’héroïne se mure dans le silence et s’isole.

Mais si l’histoire de ce roman graphique est poignante, elle est pourtant loin d’être déprimante. Melinda va aussi nous montrer comment sortir du gouffre, reprendre espoir, se retrouver soi et tourner la page. On découvre aussi à quel point la parole est importante pour avancer. Un très beau roman graphique d’un peu plus de 380 pages qui nous est présenté par les éditions Rue de Sèvres et qui devrait plaire aux amateurs de 13 Reasons Why par exemple ou de témoignages poignants et nécessaires tout simplement.

Dès 15 ans (mais pour un public averti).

  • SPEAK, Emily Carroll, Éditions Rue de Sèvres, 20.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

« West » de Carys Davies aux éditions Seuil

Cy Bellman est un veuf et éleveur de Pennsylvanie. Il apprend dans la gazette locale que des ossements gigantesques ont été retrouvés dans le Kentucky. Pris alors d’un désir irrésistible d’en savoir plus, il s’achète un haut-de-forme, abandonne sa fille auprès de sa sœur et part à la recherche de ces bêtes, certain d’en trouver encore en vie. Commence alors pour le héros une conquête de l’ouest parsemée de rencontres avec des indiens aux noms alambiqués, d’hivers rudes et de recherches vaines. Mais pendant ce temps, sa fille grandit et un danger bien trop commun plane sur elle…

Un roman étrange qui prend la forme d’une fable à mi-chemin entre un Candide de Voltaire et un western halluciné. Une jolie surprise aux confins de l’Amérique des légendes.

  • West, Carys Davies, Éditions Seuil, 19.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

« Un si petit oiseau », Marie Pavlenko, éditions Flammarion

Abi est une jeune fille bien dans sa vie. Des amis, des parents aimants, une vision claire de son avenir. D’un accident de voiture Abi ressort amputée d’un bras. Comment retrouver une dignité, un sens à sa vie avec ce handicap ? Lors de son séjour à l’hôpital, ses parents décident de déménager pour éloigner Abi du regard de ceux qui la connaissent. Plus rien ne sera comme avant. Abi se considère désormais comme « un monstre qui erre ». Jusqu’à la rencontre avec Aurèle, ancien camarade de classe qui va la conduire sur un chemin inattendu.

Parfois maladroit ou défaillant, chaque personnage de ce roman peut se révéler attachant, surprenant, voire haut en couleurs.

Roman plein de vie, ancré dans un torrent d’émotions, Un si petit oiseau est un concentré de cette humanité où l’on n’a pas toujours le mode d’emploi. L’écriture de Marie Pavlenko est intelligente, fine et précise. Chaque ligne est mémorable. Un si petit oiseau est un livre « Au Temps Lire », pleinement.

  • Un si petit oiseau, Marie Pavlenko, Éditions Flammarion,  17, 50€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Grands Carnivores de Bertrand Belin aux éditions P.O.L.

Ils sont deux frères que tout oppose. L’un, récemment promu directeur d’usine, est arriviste et réactionnaire. L’autre est un peintre hédoniste et insouciant. Les deux se méprisent cordialement, ne se reconnaissent plus, comme ne se reconnaissent pas les deux parties de la ville qu’ils habitent : les beaux quartiers pour le premier, et le « Labyrinthe » des cabanes des ouvriers et des déclassés pour le second. Deux mondes distincts, qui réagissent différemment à l’arrivée du cirque en ville.

Une nuit, on trouve la cage aux fauves ouverte, mais plus aucun fauve à l’intérieur. La rumeur se répand comme une traînée de poudre à travers la ville, avec la peur sur ses talons : les bêtes rôdent, tapies dans l’ombre, et ni les riches ni les pauvres ne trouvent plus le sommeil : « puisqu’ils ne sont ni visibles ni nulle part, hélas, il faut donc qu’ils soient partout »…

Bertrand Belin revient avec un troisième roman en forme de fable politique sur la stratification sociale et sur la gestation d’une angoisse collective, qui pose une question simple en apparence : qui sont réellement les « grands carnivores » qui donnent au texte son titre ? Alors que chacun dans son coin craint les griffes des animaux fugitifs, tous rêvent de les voir débarrasser l’autre partie de la ville de ses parasites… L’homme n’est-il pas un tigre pour l’homme ?

  • Grands carnivores, Bertrand Belin, P.O.L., 16.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Manifesto de Léonor de Récondo aux éditions Sabine Wespieser

« Ma bouche contre ton oreille, je te dis des mots qui ne s’écrivent pas. Des mots qui exigent la voix. Des mots de toi à moi, les derniers prononcés qui traversent ta peau devenue froide, qui parcourent tes oreilles, ton cerveau, tes veines et tout ton squelette pour rejoindre ton souffle, si ténu soit-il. Des mots d’amour, de gratitude, alors que déjà se profile l’incertitude de ne pouvoir jamais vivre sans toi. » (p. 171,172)

Roman peut-être le plus personnel de Léonor de Récondo, Manifesto est un somptueux  hommage à ce père bientôt disparu. Dans cette chambre d’hôpital où la vie s’en va lentement, Félix, dans un dernier souffle, se dévoile et raconte. Son enfance dans ce pays qu’est l’Espagne avant la guerre civile, la destruction de Guernica, le franquisme et son exil vers la France. Son amour pour la musique – passion qu’il transmit à sa fille. Se jouent également des moments de discussion avec ce compagnon de fortune que fut Ernest Hemingway, fantôme du passé.

Un roman à la fois sensible et bouleversant qui aborde la perte d’un être cher mais qui, transfiguré, donne quelque chose d’éclatant, beau tout simplement.

  • Manifesto, Léonor de Récondo, Éditions Sabine Wespieser, 18.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Monsieur Pingouin – Le Trésor perdu d’Alex T. Smith chez Flammarion Jeunesse

Pour sa première aventure, Monsieur Pingouin (pas manchot) va être servi ! Cet adepte du sandwich au poisson pané va devoir partir à la recherche d’un trésor perdu aux confins du musée des Objets extraordinaires. Avec son fidèle compagnon Colin – qui n’est autre qu’une araignée – Monsieur Pingouin est loin d’imaginer ce qui les attend.

Une toute nouvelle série très prometteuse qui plaira aux aventuriers dans l’âme de 8 à 10 ans.

  • Monsieur Pingouin – Le Trésor perdu , Alex T. Smith, Éditions Flammarion Jeunesse, 12.00€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).

Silence ! de Céline Claire et Magali Le Huche aux éditions Saltimbanque

« Monsieur Martin aime la tranquillité. Boire son café dans le calme, lire son journal sans bruit, faire une petite sieste en paix. »

En fait, ce que Monsieur Martin aime par dessus tout c’est le silence – ce que ses voisins oublient un peu trop souvent. N’y tenant plus, Monsieur Martin décide d’employer les grands moyens et d’acheter le silence, une bulle de silence… Si au départ, il peut s’avérer bienfaisant, presque salvateur, comme tout il montre ses limites. Mais rassurez-vous Monsieur Martin  parviendra à se libérer de cette bulle qui l’emprisonne grâce à l’élan de solidarité et la générosité de ses voisins. De cette expérience, Monsieur Martin en sortira grandi et apprendra finalement à apprécier les « bruits qui formaient une petite musique. La petite musique de la vie. »

Un album juste et bienveillant sur la solitude, le vivre ensemble et l’entraide pour les enfants de 4 à 6 ans (et même les plus grands).

  • Silence !, Céline Claire et Magali Le Huche, Éditions Saltimbanque, 13.90€
Commander/Réserver ce livre

Vous voulez le livre chroniqué dans cet article ? Rien de plus simple : remplissez le formulaire ci-dessous en précisant bien le nombre d'exemplaires et le format (s'il en existe plusieurs). Nous vous le réserverons s'il est disponible en magasin ou nous vous le commanderons si ce n'est pas le cas (sous un délai de 7 jours maximum).