Tous les articles par Rémy

L’amour est une maladie ordinaire de François Szabowski aux éditions Le Tripode


Roman délirant et à l’humour grinçant (qui peut rappeler par quelques aspects celui de Pierre Raufast), L’amour est une maladie ordinaire est une découverte très appréciée par l’ensemble de vos libraires de caractère !

François vit une histoire d’amour passionnée avec sa chère et tendre. Seulement voilà, il est persuadée que cette relation est à son apogée et donc qu’elle est vouée à décliner. Pour sauvegarder cet amour, il va donc… tenter de se suicider afin de le rendre éternel ! Cette tentative s’avérera infructueuse mais notre protagoniste fou n’abandonnera pas tout à fait son projet puisqu’à défaut de mourir, il fera alors croire à sa mort… Cet événement rocambolesque est  le point de départ d’une aventure absurde, cruelle et délirante très bien servie par ce personnage principal à la fois effrayant et touchant.

« En France, je trouve que l’humour n’est pas très pris au sérieux […] Je pense que c’est se mentir que de penser que le monde tourne autour d’autre chose que l’amour.  » François Szabowski

François Szabowski sera présent à la librairie le samedi 25 novembre 2017 ! N’hésitez pas à faire venir dédicacer votre exemplaire de L’amour est une maladie ordinaire et à rencontrer son auteur.

  • L’amour est une maladie ordinaire, François Szabowski, Éditions Le Tripode, 17€
Commander/Réserver ce livre

Dans le désert de Julien Blanc-Gras aux éditions Diable Vauvert

Après être allé aux  îles Kiribati dans Paradis (avant Liquidation), fait un détour en Paternité avec In Utero et plus récemment rencontré les inuits dans Briser la Glace, Julien Blanc-Gras nous emmène cette fois-ci au Moyen-Orient avec son dernier livre nommé sobrement Dans le désert.

Comme toujours, Julien Blanc-Gras voyage avec pour objectif de rencontrer les gens, de redonner foi en l’humanité et de mettre en avant les vertus du voyage.

« Désormais, je me déplace moins pour m’emplir d’expériences que pour entretenir un espoir : ce qui rapproche les hommes est plus fort que ce qui les sépare. »

Dans ce livre, l’auteur nous propose de découvrir le Qatar, Dubaï, les Emirats Arabes Unis. Des pays dont nous n’avons finalement qu’une vision très partielle. Julien Blanc-Gras nous montre dans cet ouvrage la diversité de la culture arabe et ses différents niveaux d’hospitalité toujours avec l’humour et l’humanité qui le caractérisent.

  • Dans le désert, Julien Blanc-Gras, Éditions Au Diable Vauvert, 15€
Commander/Réserver ce livre

Made in China de Jean-Philippe Toussaint aux Editions de Minuit

Jean-Philippe Toussaint est Belge, écrivain, cinéaste et a fait de nombreux voyages en Chine. A l’origine de ceux-ci, il y a Chen Tong son éditeur chinois… et homme à tout faire !

Chen Tong collectionne en effet les différentes casquettes : éditeur, libraire, artiste, commissaire d’exposition et professeur aux Beaux-arts. Il aidera Jean-Philippe Toussaint durant toutes les années 2000 à trouver décors, acteurs et autres excentricités du réalisateur pour ses films relevant du cinéma expérimental. L’auteur/réalisateur se concentre ici plus sur la réalisation de son film The Honey Dress réalisé en 2014 mais fait de nombreux retours dans le temps pour nous présenter personnages, lieux et situations atypiques propres à ce milieu. Ce livre est également l’occasion pour l’auteur de réfléchir à l’irruption du hasard dans la création artistique et de s’appuyer notamment sur ses propres expériences dans le domaine.

Made in China est un livre tout à fait étonnant comme on en trouve beaucoup aux éditions de Minuit. Un livre hybride entre essai, journal et roman qui est de plus l’occasion d’un étrange voyage en Chine et dans le monde de l’art contemporain.

  • Made in China, Jean-Philippe Toussaint, Les Editions de Minuit, 15€
Commander/Réserver ce livre

Bernard Leconte en dédicace ce samedi 9 septembre !

VOUS ÊTES VOUS DÉJÀ BALADÉS DANS LILLE EN COMPAGNIE DE LOUIS XIV ?
C’est possible en venant rencontrer BERNARD LECONTE à la librairie ce SAMEDI 9 SEPTEMBRE de 10h à 12h et de 15h à 18h.
Il dédicacera son livre Louis XIV, Martine et Moi, petite fantaisie pédestre, historique, littéraire et sociale pour évoquer la ville de Lille annexée à la France il y a 350 ans par Louis XIV.
Car tel est notre bon plaisir !

Panama Al Brown de Alex w. Inker aux éditions Sarbacane

Un très bon moment pour les amateurs de bandes dessinées originales : PANAMA AL BROWN, seconde BD du talentueux et récompensé Alex W. Inker publiée aux éditions Sarbacane.

Panama Al Brown est le nom de scène d’un boxeur des années 20. Un personnage oublié de l’histoire mais qui a tout de même côtoyé Jean Cocteau, ce qui va d’ailleurs être le point de départ de cette bande-dessinée. Dans celle-ci, nous suivons Jacques un journaliste qui au lendemain de la seconde guerre mondiale a du mal à se faire un nom dans le métier. C’est au cours de l’admission de Jean Cocteau à l’Académie Française qu’on lui soufflera l’idée de réaliser un reportage sur ce jeune boxeur imbattable, à la vie folle mais au destin tragique.

Alex w. Inker nous plonge encore une fois dans un univers, une époque, entre Panama, Harlem et Paris. Les personnages se succèdent pour nous raconter l’histoire d’Al Brown, le Jazz et les années folles de Joséphine Baker. L’oeuvre est riche en contenu et en émotions. Le tout est sublimé par ce noir et blanc très contrasté entièrement réalisé à la main d’une beauté impressionnante et par les finitions apportées à l’objet par l’éditeur Sarbacane. Nous avions déjà aimé sa précédente BD APACHE mais nous aimons encore plus PANAMA AL BROWN !

  • Panama Al Brown, Alex W. Inker, Éditions Sarbacane, 24€
Commander/Réserver ce livre

Et soudain, la liberté d’Evelyne Pisier et Caroline Laurent aux éditions Les Escales

Ce livre est avant tout celui d’une rencontre entre deux femmes. L’une est éditrice et se nomme Caroline Laurent tandis que l’autre a eu une vie digne d’un roman et se nomme Evelyne Pisier.

Evelyne Pisier est née en Indochine, a eu un père colonialiste, pétainiste et antisémite. Elle a vécu en Asie et survécu à la Seconde Guerre Mondiale dans un camp de concentration tenu par les Japonais. Elle a eu une mère révolutionnaire et féministe avant l’heure. Elle a été l’amante de Fidel Castro au cours des années 60. Elle a défendu les droits des femmes toute sa vie et a même joué un rôle dans la mise en place du prix unique du livre en France dans les années 80.

Caroline Laurent, elle, est une jeune éditrice qui n’a pas encore trente ans mais dont la rencontre avec Evelyne Pisier a été une véritable révélation. Ensemble, elles se sont mises d’accord sur le fait de transformer les mémoires d’Evelyne en fiction. Cependant en février 2017, Evelyne Pisier alors très malade demande à son mari : « S’il m’arrive quoi que ce soit, promets-moi de terminer le livre avec Caroline. » À sa mort, Caroline Laurent est dévastée mais décide de respecter les dernières volontés de son amie et écrit l’histoire de Lucie et Mona – les alter-ego d’Evelyne Pisier et de sa mère.

Mais la jeune éditrice/auteure ne s’arrête pas là et ponctue son récit de quelques chapitres courts où elle nous parle de l’histoire de ce livre et de sa rencontre avec Evelyne Pisier. Elle nous parle de ses doutes, des changements qu’elle effectue entre la réalité et la fiction, de son rôle d’éditrice ou tout simplement de son rôle de femme dans notre société d’aujourd’hui et comment il peut faire écho à celui qu’a eu Evelyne.

Un roman fort, révolté, engagé, comme une saga familiale qui traverse une bonne part du 20ème siècle. Qu’on le lise pour le récit fort et vrai de ces femmes, par féminisme, pour l’aspect historique ou pour le côté méta-fictionnel du livre : il FAUT lire Et soudain, la liberté car c’est une des perles de cette rentrée littéraire 2017 !

  • Et soudain, la liberté, Evelyne Pisier & Caroline Laurent, Editions Les Escales, 20€
Commander/Réserver ce livre

American War d’Omar El Akkad aux éditions Flammarion

Petit ovni de cette rentrée littéraire, le roman du Canadien/Égyptien Omar El Akkad flirte avec le genre post-apocalyptique. Nous sommes en 2074 et une deuxième guerre de sécession a éclaté aux Etats-Unis. Nous suivons la famille Chestnut et plus précisément la jeune Sarat qui va évoluer tout au long du conflit qui opposera le Sud au Nord des Etats-Unis.

Si le contexte est plutôt futuriste, le style de l’auteur donne l’impression de se plonger dans un roman historique. Les parallèles avec la première véritable guerre de sécession sont d’ailleurs nombreux. Malgré tout, quelques ajustements plus actuels y ont été apportés (présence de drônes, guerre chimique, etc). L’auteur nous montre que la guerre a ce caractère redondant voire cyclique et qu’hormis quelques détails temporels, elle reste ce qu’elle a toujours été : dévastatrice pour les corps et les âmes de ceux qui la vivent.

Un livre touchant, étonnant autant dans sa forme que son fond, instructif et qui donne à réfléchir.

  • American War, Omar El Akkad, Éditions Flammarion, 21.90€
Commander/Réserver ce livre

L’invention des corps de Pierre Ducrozet aux éditions Actes Sud

Notre héros s’appelle Álvaro, il est mexicain et va réchapper à un massacre dans son pays. Bien décidé alors à passer la frontière, il va se retrouver aux Etats-Unis. Ses talents de codeur vont rapidement lui ouvrir les portes de la Silicon Valley où il va… servir de cobaye à un « visionnaire ». Celui-ci est accompagné d’une jeune française biologiste peu convaincue par son employeur.

Flirtant avec les codes du thriller, Pierre Ducrozet nous offre un livre haletant au cœur du transhumanisme et posant de véritables questions sur les limites de cette pensée où l’homme pourrait devenir immortel (s’il en a les moyens financiers).

Ce roman pourrait être vu comme un livre de science-fiction si seulement il parlait de technologies futuristes. Ce n’est pas le cas ! Toutes les théories et les expériences de ce livre seront possibles très prochainement – ou plutôt seraient possibles si la législation était plus souple (autre sujet abordé dans le livre). Ce qui rend ce livre d’autant plus glaçant malgré la chaleur de ces pays des Etats-Unis et du Mexique qui sont traversés.

L’invention des corps est un livre bien écrit (comme toujours chez Actes Sud), rythmé, très intéressant, très actuel et dont les personnages sont loins d’être lisses. Les amateurs de Netflix pourront même faire quelques rapprochements avec la série Mr Robot.

  • L’invention des corps, Pierre Ducrozet, Editions Actes Sud, 20€
Commander/Réserver ce livre

C’est les vacances !

Vos libraires de caractère sont en vacances jusqu’au 17 août à 10h.
Ils vont pouvoir lire les 581 romans de la rentrée littéraire 2017. 😉
Du soleil et des bisous !