Au Temps partager un goûter en compagnie de l’écrivain Gilles Paris

Bonjour à toutes et à tous,

Nous vous avions promis une lettre mensuelle et nous sommes bien d’accord avec vous, vos libraires exagèrent en vous envoyant du courrier toutes les semaines ! Il faut dire que les animations se succèdent à la librairie et que nous avons envie de toutes les porter avec le même enthousiasme.

Aujourd’hui, nous vous invitons donc officiellement à la rencontre de l’écrivain Gilles PARIS ce mercredi 22 juin de 16h30 à 18h15. Il présentera son dernier ouvrage Inventer les couleurs paru en mars 2019 aux éditions Gallimard Jeunesse dans la Collection Giboulées. Illustré par Aline Zalko, cet ouvrage à la lisière de l’album jeunesse et du petit roman s’adresse à tous les lecteurs dès 8-10 ans mais également aux adultes que nous sommes.

Vous avez certainement entendu parler de Ma vie de courgette, ce film d’animation largement récompensé lors du festival de Cannes en 2016. Cette adaptation cinématographique de l’histoire du petit Icare est née du roman de Gilles PARIS paru en 2002 sous le titre Autobiographie d’une courgette. Certains diront que Gilles Paris sort alors de l’ombre mais il n’est pas certain que ce soit l’objectif premier de cet écrivain discret, sensible et généreux. S’il a longtemps travaillé dans le milieu de l’édition, il est aujourd’hui attaché de presse indépendant et défend les écrits d’autres auteurs. De son côté, il a lui-même toujours gardé la plume et a beaucoup écrit à destination d’un lectorat adulte. Il est ainsi l’auteur de Papa et maman sont morts (Seuil, 1991), Au pays des kangourous (Don Quichotte, 2012, récompensé par six prix littéraires), L’Été des lucioles (Héloïse d’Ormesson, 2014), ou encore Le Vertige des falaises Éditions Plon (2017). Son dernier ouvrage, La lumière est à moi et autres nouvelles, est récemment paru aux éditions Gallimard dans la collection Haute Enfance en octobre 2018.

Quand il écrit Gilles Paris sait toujours allier force et fragilité, clairvoyance et bienveillance, pudeur et émotion. Il est tout aussi juste d’ajouter des mots comme tendresse, tolérance, résilience, sensibilité, empathie ou espoir. Inventer les couleurs n’échappe pas à ces mots et à cet univers humainement fort. Gilles Paris portent les voix de l’enfance, de l’adolescence avec une simplicité et une force bouleversante. Il sait écrire à hauteur d’enfants. Il sait dire les mots et les regards d’un gamin de neuf ans avec une justesse, une spontanéité et une émotion intactes. Gilles Paris est toujours également très attaché à l’idée d’insérer ses personnages dans des contextes sociaux et familiaux difficiles. Avec Inventer les couleurs, il nous invite à partager une journée dans la vie du petit Hyppolite, entre son papa avec lequel il vit seul et qui a du mal à garder espoir, ses professeurs et ses amis, notamment Gégé et la jolie Fatou, leurs cultures, leurs différences, leurs soucis. Gilles Paris met en lumière le monde des adultes et celui des enfants pour se demander finalement qui de l’adulte ou de l’enfant guide l’autre. Dans ce livre si touchant, il y a donc ce formidable petit garçon que rien ne décourage, qui adore dessiner et qui n’a de cesse de mettre de la couleur partout. Hyppolite est un enfant lumineux qui transforme le gris et le noir en une formidable explosion de couleurs. Les crayonnés flamboyants d’Aline Zalko donne d’ailleurs une intensité toute particulière au texte.

Gilles Paris sait trouver les mots justes pour dire la souffrance, l’isolement, la violence mais aussi la résilience, la reconstruction, les sourires et l’espoir d’une vie plus douce. Avec Inventer les couleurs, Hyppolite, Gilles Paris et Aline Zalko nous offrent un très beau regard sur la vie, aussi difficile soit-elle. A la fin de son livre, Gilles Paris confie quelques lignes à son lecteur et dit : « Certains diront que je suis irrécupérable. Je préfère penser que l’enfance ne me quitte pas à chacun de mes livre. Celui-là, je le dédie à tous les Peter Pan qui sommeillent en nous ».

C’est autour de ce regard, de cette écriture, de ces mots que nous pourrons échanger avec Gilles Paris qui prendra plaisir à répondre à vos questions et à dédicacer ses livres. Cette rencontre s’adresse tant aux adultes qu’aux plus jeunes. Nous partagerons un petit goûter tous ensemble et pendant que les uns discuteront, les autres pourront mettre des couleurs en participant à un dessin collectif que notre invité emportera en souvenir de cette rencontre.

Et comme toujours pour finir notre courrier, vous trouverez les dates des prochaines rencontres sur lesquelles nous reviendrons dans une autre grande lettre mais promis il n’y aura rien dans votre boîte aux lettres la semaine prochaine et peut-être même la semaine suivante !

Ainsi, avant de penser à l’été (ayez confiance, il va arriver…), nous vous rappelons deux rencontres que nous préparons avec beaucoup de plaisir :

Vendredi 7 juin, l’auteure malaisienne Shih-Li-Kow, invitée du Festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo, profitera de sa venue en France pour faire un beau détour par la librairie ! Elle parlera de La somme de nos folies, son roman lumineux paru aux éditions Zulma. Une rencontre qui promet d’être belle et qui se déroulera en présence d’une interprète.

Enfin le vendredi 14 juin, nous mettrons justement à l’honneur le métier de traducteur avec la venue de Jean-Charles Khalifa qui a traduit de nombreux romans et polars mais également le très remarqué et primé Moi ce que j’aime, c’est les monstres aux éditions Monsieur Toussaint Louverture.

En attendant, nous espérons vous accueillir pour notre goûter-discussion-dessin autour de Gilles Paris ce mercredi à 16h30 ! Un peu de bienveillance et de couleurs pour tous, tout cela va nous faire un bien fou !

A très vite,

Vos libraires

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Clément, Mara, Marie et Apple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *