Au Temps vous dire qu’on n’a pas trouvé de titre tellement il y a de choses à dire !

Bonjour à toutes et à tous !

Comme promis, le mois de juin sera festif ! Et pour ouvrir le bal, c’est avec émotion que nous accueillons l’écrivain (l’écrivaine, comme vous préférez) Angélique Villeneuve ce samedi 9 juin dès 15h. Elle nous offre un surprenant et admirable roman aux éditions Grasset et deux très beaux albums jeunesse fidèlement publiés aux éditions Sarbacane (oui, décidément ce sont un peu nos chouchous). L’après-midi commencera en douceur et en couleurs avec ces deux nouveaux albums nés des textes d’Angélique Villeneuve. Après le délicieux Festin de Citronnette illustré par Delphine Renon qui nous avait tant séduits et le tendre Doudou des bois, nous sommes très heureux de vous faire découvrir Paisible, porté par les intenses crayonnés de l’illustratrice Anna Griot. Cet album est une invitation au temps calme, une ressourçante parenthèse bleue quand tout s’agite autour de nous. Et puis il y a Le Grand Poulpe, ce quatrième album aux allures de conte onirique, qui nous entraîne dans les fonds marins à la rencontre de cet animal si particulier, si touchant, si résilient qui dit combien chacun a les ressources pour affronter les petits malheurs de la vie. Le Grand Poulpe se cache dans un éclatant et foisonnant décor réalisé par la talentueuse illustratrice Anaïs Brunet également auteure du splendide Belle Maison paru en 2017. La collaboration entre Angélique Villeneuve et Anaïs Brunet est incontestablement réussie, leur complémentarité ne fait aucun doute et il était très tentant d’inviter Anaïs Brunet à se joindre à nous ce samedi. Cerise sur le gâteau : elle a accepté avec plaisir et vous pourrez donc la rencontrer munie de ses crayons aux côtés d’Angélique Villeneuve ! Au cours de cette rencontre exceptionnelle, vous pourrez tout simplement discuter avec nos invitées, leur demander d’inoubliables dédicaces (petite idée en passant pour les cadeaux des maîtresses en cette fin d’année scolaire). Notez également que vers 16h30 Angélique Villeneuve lira ses albums à haute voix ! Petits et grands sont invités à l’écouter dans le jardin de la librairie… Enfin nous avons installé une fresque en papier à disposition des artistes en herbe. Dès aujourd’hui, vos enfants (vous aussi bien sûr…) peuvent venir la compléter, la décorer, l’animer en y dessinant un poisson coloré, une gracieuse méduse, une sirène rêveuse, un crabe farceur ou tout autre dessin marin qui feront de cette fresque collaborative un magnifique souvenir pour Angélique Villeneuve et Anaïs Brunet… Les crayons n’attendent plus que vous !

Comme vous le savez, Angélique Villeneuve c’est aussi la très délicate plume de romans sensibles, beaux et forts. Souvenez-vous du magnifique Les fleurs d’hiver (Phébus 2014, Libretto 2017) qui nous replonge dans la tragique première guerre mondiale au milieu de ceux que l’on appelle les gueules cassées. Toussaint fait partie de ceux-là et son retour auprès de son épouse Jeanne marquera le début d’une longue période d’apprivoisement pour ce couple auquel la guerre a fait perdre tous ses repères. C’est en 2016 qu’Angélique Villeneuve publie Nuit de Septembre, ce récit bouleversant où elle réussit à trouver les mots pour dire l’indicible, pour dire le suicide de ce fils tant aimé et trop tôt parti. Angélique Villeneuve sait trouver les mots justes à la lisière de la fragilité et de la force. Elle dit et suggère, elle insuffle et effleure, elle touche et bouleverse. Elle sait mieux que quiconque s’emparer de sujets d’une sensibilité extraordinaire tout en gardant une retenue et une pudeur qui rendent son écriture si particulière, si poétique, si touchante et si vraie. Elle revient avec Maria, portrait de cette femme, de cette mère, de cette jeune grand-mère qui a su construire une exceptionnelle et profonde complicité avec Marcus, son premier petit fils. Aujourd’hui Maria se retrouve face à sa fille et son gendre qui lors de la naissance de leur deuxième enfant, décident de ne pas en dévoiler le sexe. Pour tous, y compris pour Maria, il sera « le bébé ». Au-delà de la question sous-jacente du genre et des choix de chacun quant à l’éducation de ses enfants, Angélique Villeneuve nous livre avec la délicatesse qui est la sienne, le portrait de Maria que l’amour maternel poussera loin, très loin, loin d’elle-même, loin des autres. Entre force, douceur, liberté, tolérance ou abnégation, Maria nous emmène sur un questionnement intime et profond que la plume d’Angélique Villeneuve dépeint sans jamais juger, sans jamais abandonner. Nous vous invitons à échanger avec l’auteure autour de ce roman et des précédents de 18h à 19h mais Angélique sera ravie de vous rencontrer tout au long de l’après-midi que ce soit pour ces ouvrages en littérature jeunesse ou en littérature adulte. De très beaux moments en perspective…

Ce courrier touche à sa fin et comme à l’accoutumée, nous vous glissons quelques prochaines dates et événements à noter sur votre agenda.

Samedi 16 juin de 10h30 à 12h30 et de 16h30 à 19h, nous recevrons Elena Piacentini ! Après le succès de sa venue dans l’agitation de décembre, nous nous sommes laissés tenter par une nouvelle rencontre à l’occasion de la parution d’Art Brut aux éditions Au-delà du Raisonnable et de la parution en format poche d’Aux vents mauvais que Mikaël n’a eu de cesse de conseiller. Petite suggestion là aussi, le lendemain de cette rencontre, c’est la fête des pères

Samedi 30 juin, c’est une rencontre exceptionnelle avec Marie Desplechin que nous vous proposons. Rien qu’à l’évocation de son nom, nous voyons les visages de nombres d’entre vous afficher un beau sourire… Oui, Verte, Pome, Mauve, c’est elle ! Le Journal d’Aurore c’est elle aussi, ainsi que tous les autres titres parus aux éditions L’école des loisirs et qui font d’elle une incontournable auteure pour la jeunesse. Marie Desplechin est aussi très active dans de nombreux autres domaines et sera notamment la marraine du Prix ado Libre2Lire 2018/2019 dont le lancement aura lieu l’après-midi à la Médiathèque de Roubaix, mais nous vous en reparlerons très vite.

Enfin pour le samedi 7 juillet, nous vous concoctons une petite fête pour ouvrir les mois d’été ensemble avec des lectures, des marguerites, de l’amour à partager ! Surprise…

Mais pour l’heure, nous nous voyons samedi autour d’Angélique Villeneuve et Anaïs Brunet !

A très vite,

Vos libraires qui commencent à lire les romans de la rentrée littéraire et ont déjà quelques beaux indices à partager avec vous…

Mikaël, Virginie, Rémy, Audrey, Mara, Sarah, Alice et Apple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *