Ma reine de Jean-Baptiste ANDREA, éditions L’Iconoclaste

Au mois de mai dernier, la maison d’édition l’Iconoclaste présente sa rentrée littéraire aux libraires. Une rentrée puissante et touchante avec les plumes connues et reconnues de Valentine Goby, Timothée de Fombelle et Christian Bobin, rien que ça.

Et puis il y a ce nom, celui de Jean-Baptiste Andrea, réalisateur et scénariste pour le cinéma. Il y a son premier roman Ma Reine. Jean-Baptiste Andrea est présent ce jour là, il lit un extrait de son livre et la magie opère. Vous sentez qu’il se passe quelque chose, déjà vous êtes touché. Vous attendez le moment où vous pourrez plonger dans cette lecture. La réunion de présentation se poursuit, les échanges sont simples, chaleureux et prometteurs.

L’heure des aurevoirs arrive et l’éditeur attentionné vous offre un petit sac en kraft sur lequel on peut lire « J’ai des livres à l’intérieur ». Vous regardez rapidement dans votre précieux sac, les quatre livres sont là et vous comprenez que vous allez pouvoir lire Ma Reine en avant première. (Neverland de Timothée de Fombelle est là aussi mais ça c’est une autre histoire, à suivre elle aussi…).

Le soir même vous commencez Ma Reine, le soir même vous l’avez dévoré. Le lendemain il vous parle, vous émeut et vous bouleverse encore. Ce sentiment vous poursuit le surlendemain, la semaine suivante,  les personnages ne vous quittent plus. Vous savez alors que ce livre vous l’aimez, que vous allez le porter, le faire découvrir, le faire aimer.

Ma Reine c’est une histoire d’enfants loin du monde des adultes. C’est l’histoire d’un garçon un peu différent et d’une fille un peu mystérieuse. Elle sera sa reine, il goûtera à tous les bonheurs aussi intenses ou infimes soient-ils. Ma Reine c’est une insouciante quête d’absolu. C’est, comme le dit son éditeur, une ode à la liberté, à l’imaginaire, à la différence. Jean-Baptiste Andrea signe un conte initiatique tendre et fulgurant.

Ce premier roman semble promis à un destin que son auteur n’avait peut-être pas osé imaginer. Ma Reine se retrouve notamment en lice pour le Grand Prix du Roman de l’Académie Française, le Prix Femina, le Prix Jean Giono, le Grand prix des lectrices de ELLE, et d’autres encore.

Jean Baptiste Andrea sera à la librairie le samedi 14 octobre de 10h30 à 13h30 et parlera de son roman mieux que quiconque. Incontournable.

  • Ma reine, Jean-Baptiste Andrea, Éditions L’Iconoclaste, 17.00€
Commander/Réserver ce livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *